Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2008-08 | Page d'accueil | 2008-12 »

17/10/2008

Christian Pierret point net : Hier à l'Intérieur ... demain à l'extérieur ?

Comme la plupart des hommes politiques, Christian Pierret possède un site Internet officiel ("Christian Pierret point net", cela ne s'invente pas ...) où l'on peut consulter son parcours :

Pierret à l'Intérieur.jpg

(Vu sur le site http://www.christianpierret.net , consulté le 15 octobre 2008)

 

On y découvre avec étonnement que M. Pierret aurait été ministre de l'Intérieur !

ZOOM Pierret à l'Intérieur.jpg

M. Pierret a effectivement été ministre ... mais ministre délégué à l'industrie, aux PME, au commerce, à l'artisanat et à la consommation. C'était entre février et mai 2002. Le ministre de l'Intérieur était à l'époque Daniel Vaillant.

Ne soyons pas mauvaise langue : ce genre d'erreur - d'ailleurs corrigé depuis hier - tient sans doute de la coquille, inévitable au sein d'une communication foisonnante, et non, comme certains mauvais esprits pourraient le suggérer, du lapsus révélateur d'une mégalomanie inconsciente ... Après tout, on ne prête qu'aux riches !

17:19 Publié dans Arrêt sur image | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : christian pierret, pierret, saint-dié, saint-dié-des-vosges, sddv, 88100 | | |  Facebook

07/10/2008

L'élection municipale de Saint-Dié a été annulée (Dépêche AP)

L'élection municipale de Saint-Dié-des-Vosges annulée
AP | 07.10.2008 | 11:41

Le tribunal administratif de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a annulé mardi l'élection municipale de Saint-Dié-des-Vosges (Vosges) qui avait vu la réélection de Christian Pierret (PS) avec 156 voix d'écart sur 9.404 suffrages exprimés.

Le tribunal a suivi les recours de deux des trois requérants, Damien Parmentier, tête de liste UMP, et Serge Vincent [UPS], N° 3 de cette même liste. Outre plusieurs griefs, les deux plaignants ont mis en avant une lettre du 28 février 2008 envoyée aux 600 familles du quartier d'habitat social Kellerman, soit un peu plus d'une semaine avant le premier tour.

Le directeur des services de la ville y stipulait que, en raison de la fin du contrat de concession du chauffage urbain, chaque famille se verrait rétrocéder 100 euros. Un mois plus tard, l'OPAC et le Toit Vosgien, gestionnaires de ce parc HLM, s'étaient étonnés de cette décision.

Devant le tribunal administratif, le commissaire du gouvernement avait estimé que "cette lettre a été de nature à induire en erreur les habitants, d'autant plus que la promesse ne pouvait être réalisée qu'après l'élection".

Les destinataires de cette lettre habitent le quartier où justement le maire sortant était arrivé nettement en tête. Christian Pierret peut faire appel devant le Conseil d'Etat. AP

[Source : Site du Nouvel Observateur]