Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Cherchez la différence (1) | Page d'accueil | Cherchez la différence (2) »

25/01/2010

Notre tribune dans L'Echo des Vosges du 22 janvier

A propos des nouveaux horaires et des nouveaux circuits de bus

Avec une augmentation du prix du ticket de bus de plus de 13% à partir du 4 janvier 2010, les Déodatiens auraient pu s'attendre à une amélioration du service public de transports urbains.

Mais la réalité est tout autre !

A en croire l'adjointe chargée du dossier des transports urbains, les nouveaux horaires de Déobus constitueraient une amélioration du service rendu à la population, en particulier pour les habitants des quartiers de l'Orme et de St-Roch.

Malheureusement, seuls ceux qui n'ont pas lu les nouveaux horaires ou qui ne prennent pas le bus peuvent croire à de tels propos.

La mobilisation des habitants a certes fait reculer la municipalité : les commerces de St-Roch et  la rue de l'Etang Piller sont à nouveau desservis, mais avec une offre nettement réduite.

Sur la ligne 1, jusqu'à présent, le bus passait tous les quarts d'heure. Ce n'est plus le cas maintenant. Le plus souvent il ne passe plus que toutes les 20 minutes sur une majeure partie de la ligne et seulement toutes les 40 minutes pour le quartier de St-Roch. Ainsi, alors qu'il y avait jusqu'à présent 53 passages pour se rendre en ville depuis l'arrêt Baldensperger, il n'y en a plus que 21, soit une réduction de 60% ! C'est ce qu'on appelle faire « l'objet d'une attention toute particulière ». (1)

Ce qui fait dire aux usagers qu'ils ont été trompés.

Ces problèmes ne sont malheureusement pas les seuls car de nombreux Déodatiens nous ont alertés sur des disfonctionnements tant sur les horaires que sur le nombre de bus. Malgré notre proposition d'élargir la concertation à l'ensemble des usagers, la municipalité s'enferme dans une politique rigide, en contradiction avec les propos de l'adjointe : « Une offre ajustée aux besoins des Déodatiens » (1)

Dans ce contexte, nous soutenons la nouvelle pétition qui s'oppose à ces nouveaux horaires inadaptés aux besoins des Déodatiens (comme par exemple, l'impossibilité pour certains de prendre le bus pour rentrer déjeuner).

A suivre ...

(1) Propos de l'adjointe de C. Pierret dans « Notre Saint-Dié des Vosges » de janvier 2010


Population à Saint-Dié :

En 1990, notre ville comptait 22 635 habitants. Le 19 décembre 2009, C. Pierret nous informe que Saint-Dié aurait à ce jour 22 926 habitants (+1,28%).

Cette quasi stagnation est à comparer avec l'augmentation de la population de la France sur la même période qui est de 14,86% !

 

Serge VINCENT, Francine WALTER, Jean-Louis BOURDON et Ramata BA.