Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Revue de presse: Vosges Matin du 13/01/12 | Page d'accueil | PPP : Parking Public ... puis Privé ? Voici les locaux concernés par ce projet : »

20/01/2012

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 13/01/12

Nos vœux pour 2012 : Union et humanisme (2e partie)

L’être humain au centre d’une nouvelle démocratie


Toute personne, quels que soient sa situation, son âge, son état de santé, porte en elle, identiquement, intégralement, sa part d’humanité et a droit à un égal respect.
Nous plaçons l’Homme au centre de chaque question de société car il ne peut vivre hors d’elle ni sans elle. Nous sommes convaincus qu’en positionnant harmonieusement l’homme et son environnement au centre des préoccupations politiques, l’amélioration de la vie de la cité est possible.


La démocratie, c’est l’organisation politique qui fait confiance à la conscience et à la responsabilité des citoyens. Nous voulons donner à ceux-ci la liberté de juger et leur reconnaître le droit de comprendre et d’influencer, par leurs choix politiques, l’évolution de leur ville.

Ainsi, notre volonté est de replacer les Déodatiens au cœur de la politique municipale notamment grâce une démocratie semi-directe. Nous voulons instaurer une nouvelle façon de faire de la politique en offrant des espaces de participation et d'action à la portée de tous, en un mot en créant une démocratie plus vivante.


Il n’y a pas de démocratie sans pluralisme, sans respect des minorités. Ce pluralisme doit s’exercer en particulier dans l’information communale, en offrant à toutes les sensibilités présentes au conseil municipal, de véritables espaces d’expression.
Chacune et chacun ont également droit à la vérité. La propension des gouvernants à ne pas dire la vérité est toxique. Elle rompt le lien de confiance qui devrait relier les citoyens à ceux qui ont la charge de l’intérêt général.


Depuis trop longtemps, l’unique objectif de C. Pierret est la prolongation de son mandat. D’où une tendance néfaste à privilégier, avant l’élection, les promesses démagogiques plutôt que le débat sur les vrais enjeux, les difficultés, le réel. L’illusion d’un monde merveilleux plutôt que la vraie vie.

Pour notre part, notre respect sincère des Déodatiens nous engage à leur dire la vérité sur les défis à relever et les solutions possibles.

C’est sur ces principes que nous avons commencé à convaincre et rassembler. Refondée par cet élan, notre ville s’éloignera progressivement de la peur dans laquelle elle s’est enlisée et l’espoir d’un avenir meilleur pourra renaître.


Ramata BA, Catherine SAINT-DIZIER, Francine WALTER, Jean Louis BOURDON, Sébastien ROCHOTTE et Serge VINCENT

10:35 Publié dans Défense de la démocratie | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : union pour saint-dié, voeux | | |  Facebook

Commentaires

"Nous voulons instaurer une nouvelle façon de faire de la politique en offrant des espaces de participation et d'action à la portée de tous, en un mot en créant une démocratie plus vivante."

Concrêtement, que voulez-vous faire ?

Croyez-vous que les gens seront disponibles pour participer à des réunions et à des groupes de travail ? Les rares habitués qui ont l'habitude de réfléchir à ces questions, la capacité à s'exprimer, la disponibilité pour venir seront là pour défendre leur point de vue ou leur intérêt. Et les autres, les nombreux absents, qui les défendra ?

Croyez-vous que cela intéresse la majorité des habitants ? Si c'était le cas, il y aurait des commentaires à la suite de vos notes.

Pourquoi attendre d'être élu pour lancer ces initiatives ? Depuis les dernières élections, où avez-vous mis en place ces "espaces de participation et d'action à la portée de tous" ?

"Ce pluralisme doit s’exercer en particulier dans l’information communale, en offrant à toutes les sensibilités présentes au conseil municipal, de véritables espaces d’expression."

On peut craindre que tous ces voeux s'évanouissent si jamais vous étiez élus.

"Pour notre part, notre respect sincère des Déodatiens nous engage à leur dire la vérité sur les défis à relever et les solutions possibles."

Chiche : une fois élus, quelles sont les coupes budgétaires que vous comptez effectuer ?

Bonne chance !

Écrit par : Paul | 21/01/2012

Bonjour Paul,

Pour répondre à votre première question, il ne faut pas sous-estimer l'intérêt des citoyens pour la chose publique.
Si les Déodatiens obtiennent enfin de vrais espaces de concertation et d'expression (ex : des conseils de quartiers représentatifs et ouverts, donc élus par les habitants) et si la municipalité nouvelle s'engage à faciliter et à respecter les initiatives citoyennes, alors ils s'investiront.

Pour que cela fonctionne, il faut réintroduire une véritable liberté d'opinion. Aujourd'hui, même si la parole commence à se libérer en raison du "ras-le-bol" croissant, beaucoup de Déodatiens craignent encore de subir des répercussions s'ils manifestent publiquement leur désaccord. Il faut en finir avec ce climat.

Pour ce qui est de notre engagement à respecter le pluralisme, nous comprenons votre scepticisme étant données les pratiques de la majorité actuelle, dont la récurrence est malheureusement devenue banale et donc moins choquante pour de nombreux citoyens. Pour notre part, nous ne considérons pas que la démocratie soit la loi du plus fort contre les minorités. Bien entendu, une majorité municipale doit avoir des moyens d'action en faveur des idées qui ont été le plus sollicitées par les citoyens ... mais elle doit, dans le même temps, permettre aux oppositions de s'exprimer en toute équité.

Pour ce qui est des "coupes budgétaires" (pour reprendre votre expression), nous l'avons déjà dit auparavant : nous ne financerons pas des projets pharaoniques néfastes du point de vue de l'intérêt général (ex : réalisation d'Aquanova America en PPP ; achat et démolition d'immeubles en centre-ville pour mettre en place un parking soi-disant gratuit à quelques mètres de deux parkings payants ...), nous ne dilapiderons pas l'argent public dans la communication interne, les coûteuses expertises confiées à des agences privées, les frais de bouche excessifs et autres dépenses de fonctionnement injustifiées. Nous réduirons également les indemnités du maire et des adjoints.

Nous espérons avoir répondu à vos questions et vous remercions de nous souhaiter bonne chance. Mais notre chance, ce seront les Déodatiens eux-mêmes.

Écrit par : modérateur blog UPS | 22/01/2012

Bonjour,

Merci pour votre réponse.

Mais pourquoi ne mettez-vous pas en place ces réunions démocratiques dès maintenant pour permettre aux citoyens d'exprimer leurs souhaits ? Pourquoi attendre d'être élu, ou au mieux quelques mois avant l'échéance électorale ?

Vous ne pourrez réduire fortement les dépenses que vous citez. Et même en les réduisant fortement, vous n'aurez pas des économies susceptibles de vous donner une grande marge de manoeuvre.

Cordialement,

Paul

Écrit par : Paul | 23/01/2012