Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2011-12 | Page d'accueil | 2012-02 »

31/01/2012

Droit de réponse (paru dans L'Echo des Vosges du 27/01/12)

Dans L’Echo des Vosges du 20 janvier, un adjoint de C. Pierret n’a pas hésité à mentir aux lecteurs.

Est-ce pour faire oublier que la politique menée par les pierretistes n’est absolument pas « de gauche » (privatisation des services publics, PPP défavorable à l’intérêt général, fermetures d’écoles, politique fiscale antisociale …) que M. Cochet tente de nous inclure dans les « droites municipales » ?

Doit-on lui rappeler qu’Union Pour Saint-Dié est un mouvement strictement local, rassemblant des Déodatiens de toutes tendances républicaines, indépendant de tout parti national et libéré de ces clivages politiciens qui n’apportent rien aux débats municipaux ?


Nous nous garderons bien de prétendre que M. Cochet est de droite, d’extrême-droite ou de gauche plus ou moins molle. Cela n’intéresse que lui.

Par contre, nous pouvons constater qu’il est quelquefois … à l’ouest. Ainsi, quand il affirme « qu’il n’a jamais été question d’exproprier » la Cabane au Darou, il semble ignorer les termes de la délibération 4 du dernier conseil municipal (dont il était, il est vrai, absent) qui parle bien d’ « expropriation » en cas d’échec d’une acquisition à l’amiable. Arrêtez donc de mentir aux Déodatiens, sur ce dossier comme sur bien d’autres !


Le même adjoint conclut son libelle en affirmant : l’opposition n’a qu’un souci, « nous ravir nos sièges » [sic]. Doit-on lui rappeler que lesdits sièges ne sont pas la propriété privée (encore une privatisation ?) des pierretistes ? Ils appartiennent au Peuple, aux citoyens déodatiens qui, en 2014, les confieront à ceux qui ne leur auront pas menti.

Michel CACCLIN, président de l’association Union Pour Saint-Dié (UPS)

28/01/2012

Notre tribune dans le mensuel municipal (février 2012)

Pour une nouvelle démocratie


Nous voulons que les Déodatiens, unis et solidaires, retrouvent courage et foi en l’avenir, que notre ville renoue le dialogue avec tous et que l’optimisme revienne.

Saint-Dié a beaucoup d’atouts pour elle. Il faut qu’elle prenne conscience de ses forces, qu’elle retrouve ses valeurs et qu’elle les mette au service de tous. Pour beaucoup de Déodatiens, déçus par des promesses non tenues, cela paraît impossible. Nous croyons le contraire. Nous refusons que la politique soit dominée par un clan qui, depuis plus de vingt ans, a érigé des murs entre les Déodatiens.

Il n’y a pas de démocratie sans pluralisme.

Nous avons la conviction que parmi les différentes sensibilités républicaines de notre ville, il y a plus d’accords que de désaccords. Le constater, c’est préparer l’avenir. Le nier, en rester aux vieux sectarismes, c’est se condamner à la régression.

La démocratie, c’est l’organisation politique qui fait confiance à la conscience et à la responsabilité des citoyens. Nous voulons donner à ceux-ci la liberté de juger et leur reconnaître le droit de comprendre et d’influencer, par leurs choix politiques, l’évolution de leur ville et être ainsi au cœur de la politique municipale. Nous voulons instaurer une nouvelle façon de faire de la politique en offrant des espaces d’écoute, de réflexion et de participation à la portée de tous. Nous refusons le mensonge ou la dissimulation comme cela a été le cas récemment lors de l’affaire du Darou.

Depuis trop longtemps, l’unique objectif de C. Pierret est la prolongation de son mandat. D’où une tendance néfaste à privilégier les promesses démagogiques plutôt que le débat sur les vrais enjeux.

Respectons les Déodatiens et rassemblons-nous pour créer un avenir meilleur pour notre ville.


Ramata BA, Catherine SAINT-DIZIER, Francine WALTER, Jean Louis BOURDON, Sébastien ROCHOTTE et Serge VINCENT

03:05 Publié dans Défense de la démocratie | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

27/01/2012

PPP : un article du Monde pour en savoir plus

Dans l'édition du Monde du 24 janvier 2011, Isabelle Rey-Lefebvre et Laetitia Clavreul ont consacré un article aux Partenariats public-privé (PPP).

Sur beaucoup de points, il confirme nos observations et nos craintes quant à l'application de ce mode de financement au projet de piscine Aquanova America.

Nous vous invitons à lire cet article en ligne.

aquanova america,nova america,ppp,partenariat public privé

Illustration : Géhu [Tous droits réservés]

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 20/01/12

Dormeuil Janvier 2012.jpg

06:00 Publié dans Arrêt sur image | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : dormeuil | | |  Facebook

24/01/2012

Revue de presse: L'Echo des Vosges du 20/01/12

Echo des Vosges 20 janvier 2012.jpg

(Cliquez sur l'article pour l'agrandir)

18:34 Publié dans UPS : Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (6) | | |  Facebook

20/01/2012

PPP : Parking Public ... puis Privé ? Voici les locaux concernés par ce projet :

Parking derrière Banque de France.jpg

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 13/01/12

Nos vœux pour 2012 : Union et humanisme (2e partie)

L’être humain au centre d’une nouvelle démocratie


Toute personne, quels que soient sa situation, son âge, son état de santé, porte en elle, identiquement, intégralement, sa part d’humanité et a droit à un égal respect.
Nous plaçons l’Homme au centre de chaque question de société car il ne peut vivre hors d’elle ni sans elle. Nous sommes convaincus qu’en positionnant harmonieusement l’homme et son environnement au centre des préoccupations politiques, l’amélioration de la vie de la cité est possible.


La démocratie, c’est l’organisation politique qui fait confiance à la conscience et à la responsabilité des citoyens. Nous voulons donner à ceux-ci la liberté de juger et leur reconnaître le droit de comprendre et d’influencer, par leurs choix politiques, l’évolution de leur ville.

Ainsi, notre volonté est de replacer les Déodatiens au cœur de la politique municipale notamment grâce une démocratie semi-directe. Nous voulons instaurer une nouvelle façon de faire de la politique en offrant des espaces de participation et d'action à la portée de tous, en un mot en créant une démocratie plus vivante.


Il n’y a pas de démocratie sans pluralisme, sans respect des minorités. Ce pluralisme doit s’exercer en particulier dans l’information communale, en offrant à toutes les sensibilités présentes au conseil municipal, de véritables espaces d’expression.
Chacune et chacun ont également droit à la vérité. La propension des gouvernants à ne pas dire la vérité est toxique. Elle rompt le lien de confiance qui devrait relier les citoyens à ceux qui ont la charge de l’intérêt général.


Depuis trop longtemps, l’unique objectif de C. Pierret est la prolongation de son mandat. D’où une tendance néfaste à privilégier, avant l’élection, les promesses démagogiques plutôt que le débat sur les vrais enjeux, les difficultés, le réel. L’illusion d’un monde merveilleux plutôt que la vraie vie.

Pour notre part, notre respect sincère des Déodatiens nous engage à leur dire la vérité sur les défis à relever et les solutions possibles.

C’est sur ces principes que nous avons commencé à convaincre et rassembler. Refondée par cet élan, notre ville s’éloignera progressivement de la peur dans laquelle elle s’est enlisée et l’espoir d’un avenir meilleur pourra renaître.


Ramata BA, Catherine SAINT-DIZIER, Francine WALTER, Jean Louis BOURDON, Sébastien ROCHOTTE et Serge VINCENT

10:35 Publié dans Défense de la démocratie | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : union pour saint-dié, voeux | | |  Facebook

14/01/2012

Revue de presse: Vosges Matin du 13/01/12

Vosges Matin, 13 janvier 2012.jpg(Cliquez sur l'article pour l'agrandir)

07:23 Publié dans UPS : Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ups, union pour saint-dié, union | | |  Facebook

13/01/2012

AC 567, AC 565, AC 47, AC 46, AC 45 ... Assez ! Les Déodatiens ont droit à la vérité.

Voici le plan communiqué aux conseillers municipaux lors du conseil municipal du 9 décembre :

rue de la prairie,cabane au darou,banque de france

Les parcelles colorées en rouge sont celles que la municipalité de C. Pierret souhaite acquérir, soit par "voie amiable" soit en ayant "recours à l'expropriation" grâce à une déclaration d'utilité publique.

A ce sujet, face aux contre-feux maladroitement allumés par les pierretistes pour tenter d'assimiler ce projet opaque à de simples "rumeurs", il suffit de se référer à la délibération n°4 du conseil municipal.


Parking public ?

Banque de France et Darou Janvier 2012.jpg

08:00 Publié dans Arrêt sur image | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cabane au darou, banque de france, parking | | |  Facebook