Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 24 août | Page d'accueil | Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 13 septembre »

07/09/2012

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 31 août

Pour une démocratie locale vivante

Selon C. Pierret, « la démocratie, ce n’est pas répondre aux questions » …

Ce mépris envers les Déodatiens et le refus délibéré de prendre en compte leurs attentes caractérisent sa politique municipale. En rupture avec cette dérive, nous voulons replacer les citoyens au cœur de la vie de la cité, en créant des espaces de participation, de débat et d'action à la portée de tous.

Partisans de la transparence, nous refusons le sectarisme et l’intolérance. Notre projet est donc construit autour des valeurs de respect et d’ouverture.

Ainsi, nous proposons :

- Le non-cumul des mandats : un maire à temps plein, habitant Saint-Dié, dont le mandat, renouvelable une seule fois, n’est cumulable avec aucune autre fonction élective. Être maire de notre ville exige une présence quasi-quotidienne pour une plus grande disponibilité.

- La consultation citoyenne. Les Déodatiens doivent être informés puis consultés sur les sujets qui engagent l’avenir de notre ville à long terme. Ainsi, un référendum municipal aurait dû précéder des décisions aussi irréversibles que la vente de la forêt du Kemberg ou la signature du contrat pour Aquanova America.

- Le retour des conseils de quartiers. Disparus depuis plusieurs années, ces précieux relais permettaient aux Déodatiens d’évoquer leurs besoins. En réactivant ces structures, nous voulons rester à l’écoute de nos concitoyens et ne pas nous priver de leurs avis.

- Une séance du conseil municipal dédiée aux questions des Déodatiens. Ces derniers pourront poser sur le site de la ville des questions d’intérêt local, afin de préparer une séance annuelle spéciale du conseil.

- Un journal des associations. Pour les aider à promouvoir leurs activités et leurs animations, un bimestriel sera édité en collaboration avec l’ensemble du monde associatif. Un mois sur deux, il remplacera Notre Saint-Dié-des-Vosges, qui cessera d’être un magazine d’autosatisfaction pour devenir un véritable bulletin d’information.

- La diffusion intégrale de la vidéo des débats du conseil municipal sur le site de la ville, comme elle était pratiquée avant la censure voulue par C. Pierret pour masquer ses excès de langage et ses « erreurs » de procédure.

Loin de nous complaire dans une critique facilitée par les errances de la politique pierretiste, nous avançons ces propositions novatrices de démocratie participative, affirmant notre volonté de servir l’intérêt des Déodatiens.

Les élus du groupe UPS

Démocratie locale et conseils de quartiers Août 2012.jpg