Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Revue de Presse : Vosges Matin du 27/09/12 | Page d'accueil | Humour : le clin d'oeil de Gehu »

30/09/2012

Notre tribune dans le mensuel municipal (octobre 2012)

Pour le renouveau de Saint-Dié

Depuis 2008, la confiance des Déodatiens en leur maire ne cesse de diminuer : trop de mots, trop de promesses, trop de distance entre les paroles et les actes. Pourtant, une confiance réciproque est la première condition du redressement de notre ville.

Face à cette situation, nous voulons proposer aux Déodatiens un projet tout à la fois crédible et réaliste. Un projet qui aidera Saint-Dié à retrouver son équilibre, sa fierté et sa créativité. Un projet pour défendre les Déodatiens, leur offrir une vie meilleure et leur redonner espoir.

Nous avons donc une responsabilité immense tout en gardant à l’esprit que nous ne ferons pas Saint-Dié sans les Déodatiens, ni a fortiori contre eux.

En effet, au plan local, nous devons rassembler et non diviser car l'heure n'est plus aux querelles mais à l'union des forces vives. C'est pour cette raison que notre équipe est ouverte à toutes les sensibilités politiques, à la société civile et à la diversité sociale de notre ville.

Forts de notre expérience de la vie publique, nous avons décidé de constituer, dès le premier tour des prochaines élections municipales, une liste de large rassemblement autour d'un projet de progrès pour Saint-Dié, un projet moderne, à dimension humaine, un projet social, économique et écologique pour le bien de tous.

Agissons dans le respect des idées et des valeurs, avec une volonté de dialogue et de tolérance. Menons ensemble ce combat de longue haleine pour faire progresser l’égalité républicaine, la démocratie et les conditions de vie des Déodatiens.

Chers Déodatiens, nous allons donc construire avec vous l'avenir de notre ville, celui que nous laisserons à nos enfants.

 

Ramata BA, Catherine SAINT-DIZIER, Francine WALTER, Jean-Louis BOURDON, Sébastien ROCHOTTE et Serge VINCENT