Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Boulodrome | Page d'accueil | Notre tribune dans le mensuel municipal (décembre 2012) »

30/11/2012

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 23 novembre

Mais que fait-il de nos impôts ?

Pour les cérémonies du 11 novembre, deux bus étaient judicieusement mis à la disposition des élus et des associations patriotiques pour se rendre sur les lieux de commémoration.

Pourtant, C. Pierret n’a pas daigné utiliser ce moyen de transport en commun. Il a préféré mobiliser son chauffeur, un dimanche, pour se faire emmener  avec la « voiture du maire » (depuis Pair-et-Grandrupt ?) au cimetière des Tiges puis au monument aux morts. Ajoutant le ridicule au gaspillage, c’est avec ce même véhicule qu’il s’est fait conduire à la mairie distante de quelques pas.

Qu’en pense son adjointe au développement durable ? Et surtout, que doivent penser les Déodatiens des propos de C. Pierret dans le magazine municipal de mars 2012 : « Nous maîtrisons les dépenses de fonctionnement » ?

 

impôts,indemnités des élus,aquanova america,raon-thiaville,centre aqualudique

Nos impôts, leurs indemnités

Suite aux élections municipales de mars 2008, C. Pierret a décidé de s’entourer de 13 adjoints au maire. Ceci a notamment eu pour conséquence une envolée du montant des indemnités à verser aux élus (+30% par rapport à la précédente mandature).

Malgré cette équipe pléthorique et des finances municipales au plus bas, il se murmure que le maire, jamais avare d’idées lorsqu’il s’agit de dépenser les impôts des Déodatiens, envisagerait de nommer un nouvel adjoint.

Il se pourrait même qu’il choisisse un de ses colistiers n’habitant pas notre ville. Dans ce cas, celui-ci rejoindrait la liste des adjoints qui, résidant hors de Saint-Dié comme C. Pierret, ne payent pas de taxe d’habitation dans notre ville : P. Leroy, R. Gbedey, J. Fresse et M. Fève-Chobaut.

 

Aquanova America : le danger s’aggrave

Au sujet de la construction d’une nouvelle patinoire, le maire d’Epinal précisait récemment : « Si la communauté d’agglomération n’avait jamais existé, la ville d’Epinal n’aurait pas été en mesure de faire ce qu’elle a fait, entre le coût, élevé, et le délai ».

A l’exemple de son collègue, et comme nous l’avions proposé, C. Pierret aurait dû construire la future piscine en intercommunalité. Ainsi, le coût aurait été bien moindre pour les contribuables déodatiens.

Plus grave encore pour nos finances, de très nombreuses communes proches de Saint-Dié sont intéressées par un projet de centre aqualudique sur le parc d’activités de Raon-Thiaville [cf. article de Vosges Matin ci-dessous]. Celui-ci privera Aquanova d’une grosse partie de ses clients potentiels.

 

Les élus du groupe UPS

 

______________________________________

 

impôts,indemnités des élus,aquanova america,raon-thiaville,centre aqualudique,adjoints

Article de Vosges Matin, 17/10/2012