Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2012-11 | Page d'accueil | 2013-01 »

31/12/2012

Notre tribune dans le mensuel municipal (janvier 2013)

Construire ensemble un autre avenir

Faire le bilan d'une année est un exercice difficile, mais 2012 fut hélas une année de plus grandes difficultés pour bon nombre de Déodatiens. Les inégalités se creusent, tandis que la précarité et le chômage gagnent du terrain. La crise a sa part dans cette dégradation, mais la responsabilité en incombe aussi à des décisions municipales insuffisantes, imprudentes et injustes.

Il est temps de retrouver confiance en notre ville et en notre capacité collective d'envisager un avenir empreint de justice et de solidarité.

Face à la crise, face à un maire qui n'apporte pas les réponses dont notre ville a besoin et qui fait peser les efforts toujours sur les mêmes, notre responsabilité est de proposer un autre avenir à  une ville aux nombreux atouts et dont les habitants ne baissent jamais les bras.

Nous voulons que Saint-Dié retrouve l'optimisme et le goût de vivre qui peuvent lui permettre d'affronter les difficultés.

Nous voulons retrouver une ville bien gérée et créatrice d'emplois, une ville juste et fraternelle pour les jeunes comme pour les aînés.

Nous voulons créer à Saint-Dié un climat d'unité pour faire reculer les clans qui passent leur temps à essayer de dresser les Déodatiens les uns contre les autres.

Nous voulons montrer qu’au-delà de nos origines et de nos opinions, nous pouvons vivre ensemble pour affronter les difficultés. L’ouverture aux autres et le pluralisme sont pour nous des valeurs fondamentales, nous qui fédérons des Déodatiens de différentes sensibilités, à l’image de la diversité qui enrichit notre ville.

C'est ensemble que nous réussirons à reconstruire une ville forte, confiante et juste. 2013 sera une étape décisive dans la préparation de cette renaissance.

Nous vous souhaitons une heureuse nouvelle année riche en espoirs et en projets.

 

Ramata BA, Catherine SAINT-DIZIER, Francine WALTER, Jean-Louis BOURDON, Sébastien ROCHOTTE et Serge VINCENT

23:55 Publié dans Nos engagements, nos propositions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : union pour saint-dié | | |  Facebook

28/12/2012

L'eau à Saint-Dié : un tarif négocié dans l'intérêt des Déodatiens ?

Photo UPS (prix de l'eau).jpg

_______________________________________________________

Ci-dessous, article de Vosges Matin (du 16/12/12)

eau,tarifs,assainissement,lyonnaise des eaux,suez,dsp,remiremont,saint-dié


06:32 Publié dans Eau | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eau, tarifs, assainissement, lyonnaise des eaux, suez, dsp, remiremont, saint-dié | | |  Facebook

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 20 décembre

Bien vieillir chez soi et dans la ville

Le vieillissement de la population est un enjeu social majeur pour toutes les villes. Face à l’augmentation des besoins en matière d’accueil et de prise en charge des personnes âgées, nous devons apporter des solutions prenant en compte leurs attentes.

Les politiques publiques sont trop souvent pensées par des élites éloignées des problèmes réels et se limitent à la seule gestion de la dépendance, niant les autres réalités de la vieillesse.

Nous voulons favoriser un habitat adapté et un environnement urbain qui ne soit pas source d’isolement et de ségrégation supplémentaire. Notre proposition d’aménager les locaux situés en face de la mairie (ex-commissariat, tribunal et chambre de commerce) en une résidence pour personnes âgées a donc toute sa pertinence.

S’il est essentiel de développer l’aide à la personne et les soins à domicile, il reste à promouvoir de nouvelles formes de « vivre ensemble » qui permettent de maintenir un lien social avec les autres générations. Des initiatives doivent être pensées pour les ainés mais surtout avec eux.

Pour répondre aux enjeux liés à leur place dans la ville, nous proposons de réaliser un audit urbain qui permettra de mettre place un plan d’action sur trois ans concernant les transports, l’habitat, l’urbanisme, le logement, les prestations de services et le renforcement du lien social.

Nous proposons la création :

-  d’une Maison des Aînés : cet espace d’animation, d’entraide, de culture, de ressources et de loisirs sera organisé, géré et opéré pour et par des aînés ;

-  d’un Office Municipal des Personnes Agées : cette plateforme d’information et de coordination des actions en direction des retraités sera un outil de veille sociale autour des personnes âgées les plus isolées ainsi qu’un organe de réflexion sur les problématiques posées et les solutions qui pourraient être envisagées ;

-  d’une nouvelle résidence où les personnes âgées vivront dans des studios privatifs situés à côté d’une grande pièce commune avec cuisine, salon, salle à manger où peuvent se prendre quotidiennement les repas. Afin d’améliorer la qualité des services, des assistantes de vie et un gardien logeront sur place pour veiller au bien-être des résidents.

Ces propositions s’inscrivent dans notre volonté de mener une politique solidaire intergénérationnelle.

Les élus du groupe UPS

00:27 Publié dans Nos engagements, nos propositions, Solidarités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : personnes âgées, seniors, audit | | |  Facebook

23/12/2012

Tribune vidéo des élus du groupe Union Pour Saint-Dié (décembre 2012)

Les élus d'Union Pour Saint-Dié évoquent quelques points importants du conseil municipal du 21 décembre (cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder à la plateforme de diffusion ou cliquez ici pour visionner ces séquences sur le site de la ville).

Tribune vidéo 12 12.jpg

Vous pouvez également retrouver notre intervention précédente (désormais retirée du site de la ville) en cliquant ici (1ère partie) puis ici (seconde partie).

13:34 Publié dans Conseil municipal | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vidéo, conseil municipal | | |  Facebook

22/12/2012

Revue de Presse : Vosges Matin du 20/12/12

Vosges Matin 20 12.jpg

_____________________________________________________

PPP.jpg

20/12/2012

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 13 décembre

« PPP : les emprunts toxiques de demain »

Cette formule inquiétante de La Gazette des communes concerne le Partenariat Public-Privé, mode de financement défendu par C. Pierret pour la piscine Aquanova.

Comme de nombreux autres médias, Marianne a récemment critiqué les PPP qui « affolent les calculettes », tout en prévenant : « Et gare à ceux qui voudraient arrêter les chantiers… Les pénalités d’annulation prévues aux contrats sont plus que dissuasives ! »

Selon F. Hollande (revue L’Architecture d’aujourd’hui de 03/2012), « le PPP était à l’origine réservé à des procédures d’urgence. C’est devenu un outil qui favorise la vie à crédit et le surendettement. A ce titre, c’est déjà un système qui a dérapé ».

La ministre de la Justice a demandé un audit à l’Inspection Générale des Finances. En attendant ses conclusions et pour stopper l’hémorragie, un décret du 27/09 introduit pour l’avenir la notion de « soutenabilité budgétaire » et rend obligatoire « une étude portant sur l’ensemble des conséquences de ces opérations sur les finances publiques ». C’est ce que UPS a demandé à la Chambre Régionale des Comptes pour la piscine Aquanova.

Le quotidien Les Echos du 29/10 indique que la ministre de l’Enseignement Supérieur reprend à son compte les conclusions du rapport sur les PPP du plan Campus : c’est un « moyen de reporter la dette sur les futures générations », car les loyers augmentent généralement au fil du temps, le projet pouvant coûter deux à quatre fois plus que prévu. Ensuite, c’est « une procédure totalement opaque » dans laquelle les collectivités locales n’ont pas la main, « une erreur fondamentale » conclut la ministre.

Selon Alain Rousset, président socialiste de l’Association des régions de France, « c’est une solution de facilité pour ne pas dire un poison insidieux […] C’est surtout une fuite en avant aux conséquences imprévisibles […] Le système des PPP tue les petites entreprises, c’est un massacre pour les PME ».

Pour Etienne Pourcher, président du groupe socialiste au conseil général des Vosges, les PPP sont une « idiotie ».

Dans un récent article de lHumanité concernant la grève de la faim du maire de Sevran, des élus du Front de gauche expliquent l’origine des déboires financiers de leur ville par le recours à des PPP.

Qui avait intérêt à signer le contrat de PPP d’Aquanova ? Sûrement pas les Déodatiens…

Les élus du groupe UPS

ppp,partenariat public privé,aquanova america
Illustration : Gehu (Tous droits réservés)

06:00 Publié dans Aquanova America | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ppp, partenariat public privé, aquanova america | | |  Facebook

Une proposition pour l'animation du centre-ville

St-Nicolas 13 Décembre 2012.jpg

15/12/2012

Déo ... et débats ! (Novembre 2012)

Déo et débats 11 12.jpg

(Cliquez sur l'image ci-dessus pour ouvrir notre document au format PDF)

22:01 Publié dans UPS : Téléchargez nos documents | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tract | | |  Facebook

14/12/2012

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 6 décembre

Aménagement urbain

Le cadre de vie doit jouer un rôle majeur dans le bien-être des Déodatiens. Il s’agit aussi de mettre notre ville en valeur, et de contribuer ainsi à son attractivité auprès des habitants, des entreprises et des touristes. Un aménagement urbain repensé valorisera notre patrimoine, prendra en compte notre tradition locale et mettra en valeur nos trois piliers historiques et paysagers que sont l’eau, la forêt et le grès vosgien.

Pour cela, nous proposons notamment :

L’élaboration d’un « Code de la rue ». La concertation avec les citoyens et les professionnels étant au cœur de notre projet municipal, nous proposons d’y associer un maximum de Déodatiens en créant un comité consultatif d’usagers. Cette instance élaborera une véritable charte locale  « Code de la rue ». Afin de rendre la ville plus agréable, elle se penchera sur un nouveau plan de circulation qui fera coexister pacifiquement les différents usagers. Enfant, parent avec poussette, senior, accidenté de la vie, cycliste, roller, piéton… chacun doit pouvoir se déplacer facilement dans notre ville.

La création de « zones de rencontre ». Ces lieux sont ouverts à tous les modes de transport (la vitesse étant limitée à 20 km/heure), mais les piétons y sont prioritaires et peuvent se déplacer sereinement sur toute la largeur de la voirie. Nous estimons que l’espace public est avant tout un lieu de vie et d’échanges où la sécurité doit être assurée dans un esprit de convivialité.

L’aménagement des berges de la Meurthe. La présence de cet élément naturel ne doit plus être considérée comme une contrainte, mais à l’inverse acceptée et valorisée. Ainsi, notre projet d’aménager ses berges permettra la réalisation d’une voie verte sur toute la traversée de notre ville. Ce nouvel espace de détente, de promenade et de liens entre les quartiers sera ponctué de petits pontons et de kiosques. Ce lieu de rassemblement sera bien différent des tristes rives de la Meurthe.

Ces premières propositions s’inscrivent dans notre volonté de faire de Saint-Dié une référence en matière environnementale et permettront d’accompagner son développement touristique et économique. Elles convergent vers un même objectif : un nouveau schéma d'aménagement adapté, équilibré et respectueux, capable d'anticiper les évolutions futures et de faire de Saint-Dié un modèle innovant d'éco-territoire vosgien.

Les élus du groupe UPS

Humour : le clin d'oeil de Gehu

Centre-piéton- 7 12.jpg

Illustration : Gehu (Tous droits réservés)