Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Déodatiens, devenez les acteurs du changement | Page d'accueil | Vente du camping municipal : une bonne affaire … pour qui ? »

26/07/2013

Le Partenariat Public-Privé, un contrat aux conséquences désastreuses

Le naufrage sportif et financier du club de football du Mans pourrait désormais tourner au fiasco pour la ville. En cause : le Partenariat Public-Privé (PPP) sur le stade MMArena, inauguré à la fin 2011. L’enceinte, la première réalisée dans le cadre d’un PPP, est devenue un sujet ultrasensible à moins d’un an des municipales.

L’heure est grave pour le maire du Mans. La rétrogradation du club n’invalide pas le contrat de concession (le PPP) qui lie la ville au groupe Vinci. Et si le club disparait, la ville risque de devoir payer jusqu’à 44 millions à l’exploitant Vinci.

Par ailleurs, il apparaît que les fameux PPP, partenariats public-privé, longtemps vantés pour financer les nouveaux équipements, ne sont pas forcément les mieux adaptés. 

Source : Les Echos des 11 et 12 juillet 2013.

MMArena.jpg

Illustration : Extérieur du stade MMArena (Yoyoof72 pour Commons, CC0, 2011).


Nos commentaires : Dans un PPP, en cas de recettes insuffisantes, ce sont les contribuables qui payent à l’exploitant le manque à gagner. Cet exemple illustre nos craintes et nos inquiétudes à propos du contrat signé par le maire sortant pour le financement de la piscine AquaNova.

09:41 Publié dans Aquanova America | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ppp, partenariat public privé, le mans, mmarena, vinci | | |  Facebook