Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La vente du patrimoine déodatien continue. Que va-t-il nous rester ? | Page d'accueil | Nos engagements pour une démocratie participative, transparente et efficace »

25/08/2013

Tourisme à Saint-Dié : un été sans camping ni plage

Le savoir-faire des professionnels du tourisme et le dynamisme des commerçants déodatiens, alliés à des conditions climatiques exceptionnelles, ont constitué des atouts indéniables pour cette saison touristique. Ce bilan est malheureusement amoindri par certaines décisions regrettables d’une municipalité sortante dépourvue de toute politique de développement touristique crédible et efficace.

Il y a quelques semaines, l’adjoint au tourisme affirmait : « la Ville de Saint-Dié-des-Vosges est en passe de réussir son pari de faire de notre ville la première ville touristique des Vosges et tout cela ... sans pistes de ski » (magazine municipal de juillet/août 2013, p. 10).

Pour être plus précis, il aurait dû ajouter : « sans camping et sans plage ».

1. Un second été sans camping

Nous avons récemment évoqué les conséquences de la fermeture et de la vente du terrain de camping municipal.

Notre ville vient de connaître son second été sans camping, alors que ce type d’équipement est indispensable si l’on veut accueillir de nombreux touristes, comme l’a souligné, il y a quelques jours, un intéressant article de Vosges Matin :

Besoin d'un camping à St-Dié.jpg

(Cliquez sur l’image ci-dessus pour agrandir l’article)

2. « Saint-Dié plage » victime d’Aquanova America

Seuls les élus du groupe Union Pour Saint-Dié en ont parlé : « Saint-Dié plage », petite-sœur de « Paris plage », a été supprimée cette année.

La cause est financière : le budget de cette attraction populaire a en effet été réservé au financement de la nouvelle piscine.

Pourtant, cette animation d’été permettait aux Déodatiens qui ne partent pas en vacances de s’offrir des journées de détente à un tarif accessible à tous : 2 € la journée pour un adulte et 1 € pour un enfant.

Nombreuses sont les personnes qui se sont rendues, à pied pour certaines, jusqu’à la zone d’Herbaville et qui ont trouvé « porte close ».

On pourra nous rétorquer que ces anciens terrains municipaux ont été vendus (comme, hélas, bien d’autres) il y a quelques années. Mais il aurait peut-être été possible de renouveler l’arrangement passé ces dernières années avec le propriétaire pour ce terrain où l’on trouve encore des éléments de l’ex-« Saint-Dié plage ».

Avec le bel et chaud été que nous avons connu, le succès aurait été au rendez-vous.

A la place, les baigneurs ont dû se rabattre sur l’actuelle piscine … pour un coût plus élevé et un temps d’accès limité.

Encore une décision antisociale d’un maire sortant déconnecté des attentes des Déodatiens et des touristes.

L’équipe d’Union Pour Saint-Dié

_______________________________________

MISE A JOUR DU 26/08 :

Un récent article de Vosges Matin (22/08) nous explique que, faute de Saint-Dié plage, les jeunes baigneurs ont dû se rabattre sur les cours d'eau, notamment la Fave. Le plaisir de la nature en plus ... mais la sécurité en moins.


Par contre, les adeptes du système D ont manifestement évité de se baigner en aval de notre ville, malgré les propos de l'adjointe à l'environnement, qui, en juin dernier, justifiait ainsi le prix anormalement élevé de l'eau à Saint-Dié : « L'eau est si parfaitement traitée à Saint-Dié-des-Vosges que la Meurthe est plus propre en sortie de ville qu'à son entrée » [sic].

tourisme,camping,saint-dié plage

tourisme,camping,saint-dié plage

16:38 Publié dans Tourisme, UPS : Nos vidéos | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tourisme, camping, saint-dié plage, meurthe, fave | | |  Facebook