Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Reportage de Vosges Télévision (28/10/13) | Page d'accueil | Un devoir d'information et de transparence (tribune des élus du groupe Union Pour Saint-Dié dans le mensuel municipal de novembre 2013) »

29/10/2013

Revue de Presse : Vosges Matin du 28/10/13 (+ texte intégral)

Vosges Matin 28 10 13.jpg

(Retrouvez ci-dessous le texte intégral de notre réaction)

Que vous inspire la décision de Christian Pierret de ne pas briguer un nouveau mandat de maire ?

Certains maires décident d’arrêter avant d’entamer le « mandat de trop ». Or, Christian Pierret est déjà en train d’achever son « mandat de trop ».

Loin des espoirs de renouveau que laissaient entrevoir les premières mandatures de Christian Pierret, la période 2008-2013 aura en effet été marquée par des décisions désastreuses, notamment en matière d’impôts locaux, et par des choix incompréhensibles car contraires à l’intérêt général : signature d’un ruineux contrat de 25 ans pour la piscine Aquanova, prolongation anticipée de la DSP de l’eau jusqu’en 2023, vente de 250 hectares de forêts, vente du camping, tentative de fermeture d’une école publique …

C’est ce lourd bilan que le maire sortant refuse d’assumer, par crainte de la juste sanction des électeurs déodatiens.

Si le maire sortant se retire aujourd’hui, c’est bien par peur du désaveu et non par souci de renouvellement, aucun membre de son équipe actuelle n’ayant été préparé à prendre la relève.

Pour éviter à l’avenir d’aussi tristes « fins de règne » ou une telle usure du pouvoir, nous avons pris l’engagement d’un mandat de maire renouvelable une seule fois (et non-cumulable).


Cette situation nouvelle va-t-elle changer selon vous la campagne des municipales ?

Ce retrait ne modifie en rien la méthode de travail ou les objectifs d’Union Pour Saint-Dié, qui ne se positionne pas contre tel ou tel individu (ou parti) mais agit pour tous les Déodatiens.

Il ne faut surtout pas se focaliser sur les questions de personnes : au-delà du forfait du candidat Pierret, il reste à démonter le « système » Pierret, un ensemble de mauvaises habitudes et une conception unilatérale du pouvoir que certains « candidats-remplaçants » pourraient être tentés de poursuivre à leur profit.

C’est à ce système que nous opposons une nouvelle conception de la démocratie locale fondée sur le dialogue et la transparence : notre projet pour Saint-Dié (pour une gestion tournée vers l’avenir, avec notamment une suppression des dépenses inutiles et une réduction de 10% de la taxe d’habitation) doit émaner des habitants de notre ville.

Notre longue expérience, notre action sur le terrain et notre travail au service des Déodatiens depuis plus de six ans sont nos forces, mais celles-ci seraient incomplètes sans ce lien permanent avec nos concitoyens, que nous n’abandonnerons jamais.

01:02 Publié dans UPS : Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook

Commentaires

Bravo Serge Vincent vous avez déjà ma voix et celle de bien d autres deodatiens également

Écrit par : dominique | 29/10/2013

Merci pour votre confiance, Dominique. Votre soutien et celui des autres Déodatiens motivent notre engagement quotidien pour notre ville.

Cordialement,

Serge Vincent

Écrit par : Serge Vincent | 31/10/2013