Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2014-03 | Page d'accueil | 2014-05 »

30/04/2014

Revue de Presse : Vosges Matin du 27/04/14

Vosges Matin 2014 04 27.JPG

(Cliquez sur l'image ci-dessus pour agrandir l'article)

29/04/2014

Revue de Presse : Vosges Matin du 28/04/14 et Echo des Vosges du 24/04/14

Vosges Matin 2014 04 28.JPG

racisme

(Cliquez sur les images pour agrandir les articles)

08:21 Publié dans UPS : Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : racisme | | |  Facebook

20/04/2014

Revue de Presse : Vosges Matin du 19/04/14

Vosges Matin 2014 04 19.JPG

(Cliquez sur l'image ci-dessus pour agrandir l'article)

 

Vosges Matin 2014 04 19 (2).JPG

 

07:52 Publié dans Conseil municipal, UPS : Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

19/04/2014

Motion de soutien à deux élues victimes d’un acte raciste, votée par Union Pour Saint-Dié et adoptée malgré l’abstention du groupe de M. Valence et du FN

Après avoir voté l'adoption d'un texte d’ordre général proposé par le maire, les élus d’Union Pour Saint-Dié (UPS) ont proposé à l’ensemble des membres du conseil une motion visant à soutenir deux élues destinataires d'une lettre anonyme raciste et à condamner de tels actes.

L’un des considérants ayant été jugé polémique par le maire (1), les élus d’UPS ont accepté de le retirer du texte proposé.

Malgré cet amendement, seuls les élus d’UPS ont voté l’adoption de cette motion : le maire, ses colistiers du groupe Saint-Dié Avenir et l’élue du groupe Saint-Dié Bleu Marine (FN) se sont abstenus. La motion a donc été adoptée par 7 voix pour (28 abstentions).

Outre le refus de voter une motion pourtant amendée à sa demande et conforme aux valeurs républicaines qu'il se doit de défendre, M. Valence a surpris les élus et les autres citoyens présents en affirmant que la motion n’était pas adoptée, alors que la loi précise que les abstentions ou refus de vote ne sont pas comptés parmi les suffrages exprimés (2).

Indignée par cette attitude injustifiable, l’une des élues visées par l’acte grave mentionné dans la motion a quitté la table du conseil.

_______________________

Texte de la motion adoptée par le conseil municipal de Saint-Dié-des-Vosges lors de la séance du 18 avril 2014 :

Considérant :

- que, le 12 avril 2014, deux élues du groupe Union Pour Saint-Dié ont été nommément destinataires d’une même lettre anonyme,

- que ces deux citoyennes ont bien été ciblées en tant qu’élues, cette lettre leur ayant été envoyée à l’adresse de la mairie,

- que cette lettre comporte des propos ouvertement racistes (« bicot », « bougnoul » [sic]) et des illustrations choquantes (fosse septique, burqa) qui constituent une apologie de la haine raciale ainsi qu’un message d’intimidation, voire de menace, à l’encontre de personnes investies d’un mandat électif,

-  que de tels propos bafouent non seulement la loi mais également les valeurs républicaines que les membres du conseil ont à cœur de défendre,

Le conseil municipal, après en avoir délibéré :

- exprime son soutien aux élues visées par ces courriers anonymes odieux et inacceptables,

- condamne fermement tout propos discriminatoire et toute banalisation de la parole raciste, que ce soit à l’encontre d’un élu ou de tout autre citoyen.

_______________________

(1) Considérant retiré à la demande du maire :

- [considérant] que cet acte grave n’a pas eu d’équivalent lors de la mandature précédente, pendant laquelle une des deux élues ainsi ciblées siégeait pourtant déjà à la table du conseil,

(2) Réponse du ministre de l’Intérieur à la question écrite d’un député :

« Les conditions d'adoption des délibérations du conseil municipal sont fixées par l'article L. 2121-20 du code général des collectivités territoriales, aux termes duquel les délibérations sont prises à la majorité des suffrages exprimés. En conséquence, seuls sont comptabilisés les suffrages exprimant une position favorable ou défavorable au projet de délibération, « pour » ou « contre », qui permettent de dégager une majorité. Les conseillers qui refusent de prendre une position nette sur un projet de délibération qui leur est soumis par le maire, quel qu'en soit le motif, peuvent s'abstenir de voter. Les abstentions ou refus de vote sont sans incidence sur l'adoption de la délibération, dès lors que le nombre de votants est suffisant pour que la majorité absolue des suffrages exprimés, soit plus de la moitié, puisse être acquise.[…] » (Journal Officiel, 7 décembre 2004, p. 9767).

Revue de Presse : article sur saintdieinfo.fr le 19/04/14

Saintdiéinfo 2014 04 19.JPG

(Cliquez sur l'image ci-dessus pour accéder à l'article sur le site saintdieinfo.fr)

12:05 Publié dans Conseil municipal, UPS : Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

08/04/2014

Revue de Presse : Vosges Matin du 06/04/14

Vosges Matin 2014 04 06.JPG

(Cliquez sur l'image ci-dessus pour agrandir l'article)

01:00 Publié dans UPS : Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

07/04/2014

Revue de Presse : article sur saintdieinfo.fr le 06/04/14

Saintdiéinfo 2014 04 06.JPG

(cliquez sur l'image ci-dessus pour accéder à l'article sur le site saintdieinfo.fr)

22:41 Publié dans UPS : Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

06/04/2014

Préparons ensemble l'avenir de Saint-Dié

Nous remercions chaleureusement les 3700 Déodatiens qui nous ont accordé leur suffrage le 30 mars, manifestant ainsi leur reconnaissance du travail accompli depuis six ans, leur adhésion à des engagements forts destinés à redynamiser Saint-Dié et leur soutien à la belle campagne que nous avons menée dans un souci constant de pédagogie, d’éthique et de dignité.

Comme dans le reste du pays, les enjeux municipaux ont, hélas, trop souvent été négligés au profit d’un réflexe protestataire qui a pris la forme d’une vague bleue à l’écume brune. Ce phénomène national a bénéficié ici de l’appui sous-terrain d’un maire sortant et de certains de ses partisans qui ont choisi de tourner définitivement le dos aux valeurs qu’ils prétendaient incarner et à tous ceux qui leur avaient autrefois accordé leur confiance.

Mais tout cela appartient déjà au passé. Fidèles à nos principes, nous restons tournés vers l’avenir et l’accomplissement de la mission qui nous a été confiée : défendre la cause des Déodatiens et faire toujours prévaloir l’intérêt général, à la table du conseil municipal comme à celle de l’intercommunalité.

Notre feuille de route est inchangée, car nous continuerons à nous appuyer sur notre Contrat avec les Déodatiens. Nous veillerons tout particulièrement à l’application des nombreuses mesures reprises par la nouvelle majorité et nous saurons soutenir sincèrement les initiatives de cette dernière chaque fois qu’elles iront dans le bon sens. Nous avons en effet vocation à incarner une force constructive et positive au service de notre ville, loin de la facilité stérile d’une opposition systématique.

Nous continuerons également à tenir les Déodatiens informés des questions municipales et nous resterons constamment à leur écoute.

Conformément à l’esprit de rassemblement qui nous anime depuis toujours, nous appelons tous les Déodatiens à nous rejoindre dès aujourd’hui pour préparer ensemble l’avenir de notre ville, au nom des valeurs partagées d’humanisme, d’ouverture, de progrès et de démocratie, et dans le respect du pluralisme et de la diversité qui caractérise notre ville.

Serge Vincent et l’équipe d’Union Pour Saint-Dié

Photo

Nous contacter :

Union Pour Saint-Dié

11 rue de la Ferme

88100 Saint-Dié

06 76 04 81 50

upsd@free.fr

08:51 | Lien permanent | Commentaires (2) | | |  Facebook