Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Conférence-débat sur l'eau avec Jean-Luc Touly, mercredi 11 juin à 20h à L'Entracte II | Page d'accueil | Rythmes scolaires à Saint-Dié »

15/06/2014

Droit de réponse (Vosges Matin du 12 juin 2014)

david valence,saint-dié avenir,vosges matin,élysée,serge vincent,président,république,sectarisme

Droit de réponse d’Union Pour Saint-Dié au communiqué de Saint-Dié Avenir

Le 10 juin, Vosges Matin a publié un communiqué de l’association de David Valence, Saint-Dié Avenir, polémiquant sur l’invitation adressée par l’Élysée à Serge Vincent.

Pour notre part, nous considérons que le temps de la campagne est terminé et que ce genre de polémique politicienne est bien loin des vraies préoccupations des Déodatiens (chômage, impôts, prix de l’eau…).

Pour tout démocrate digne de ce nom, le Président de la République est le président de tous les Français, même de ceux qui n’ont pas voté pour lui. Par esprit républicain (dont se réclame régulièrement David Valence), Serge Vincent a donc accepté cette invitation, comme il le ferait pour le député, le président du conseil général ou celui du conseil régional…

Cette démarche, qui refuse tout sectarisme au nom de l’intérêt général, est conforme aux valeurs d’Union Pour Saint-Dié, mouvement de citoyens indépendant de tout parti et ouvert à toutes les sensibilités républicaines.