Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2016

Tribune des élus d'Union Pour Saint-Dié (janvier 2016)

Une nouvelle année à votre service

Au terme d’une année 2015 particulièrement sombre et éprouvante pour tous les citoyens attachés aux valeurs de liberté, de fraternité, de laïcité et de progrès, nous sommes plus que jamais engagés au service des Déodatiens.

Sans tomber dans l’écueil stérile d’une opposition systématique, nous avons toujours à cœur de défendre l’intérêt général avant tout, sans jamais nous éloigner d’un état d’esprit constructif et responsable. L’avenir de notre ville et le bien-être de ses habitants restent les seules préoccupations de notre équipe citoyenne et indépendante de tout parti politique.

C’est pourquoi nous sommes intervenus à plusieurs reprises, notamment au conseil municipal, pour demander une baisse des impôts et une diminution significative du prix de l’eau.

Nous restons très vigilants quant à des dépenses et des projets discutables, tels que la piétonisation de la rue d’Hellieule ou les futurs travaux de la place du 8 mai. Par contre, le carrefour de la place de la cathédrale, dangereux, justifie un nouvel aménagement, sans oublier les rues de la ville en mauvais état qui nécessitent également une réfection.

Le projet de communauté d’agglomération, que nous avons été les premiers à proposer dès 2011, devrait voir le jour d’ici un an. Nous veillerons à ce que l’intercommunalité devienne vraiment une source d’économies et donc de baisse des impôts.

Comme vous pouvez le constater, nous sommes attentifs à l’utilisation de l’argent des Déodatiens. Nous avons en effet à cœur de défendre avant tout votre pouvoir d’achat et votre qualité de vie.

Nous vous souhaitons une année 2016 propice à la préparation d’un avenir plus serein, une nouvelle année riche de moments heureux pour vous et ceux que vous aimez.

test2.JPG

De gauche à droite : MM. Bourdon, Vincent, Turhan, Mme Ba, M. Cacclin, Mmes Urbès et Zmirli.


Serge VINCENT, Christine URBES, Jean-Louis BOURDON, Nadia ZMIRLI, Michel CACCLIN, Ramata BA et Orhan TURAN

19/10/2015

Info + (octobre 2015)

Voici le cinquième numéro d'info +, la lettre d'information citoyenne déodatienne :

Vignette Info plus oct 15.jpg

(Cliquez sur l'image pour ouvrir le fichier pdf)

02/10/2015

Tribune des élus d'Union Pour Saint-Dié (octobre 2015)

ups.jpg

Une force de proposition, indépendante et vigilante

Fort de son expérience, le groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) reste mobilisé pour défendre les intérêts des Déodatiens.

Par nos interventions régulières, nous assurons le suivi de tous les dossiers importants. Par nos actions de communication, notamment avec notre nouvelle lettre électronique Info+, nous contribuons à informer les citoyens et à alimenter le débat.

Toujours indépendants des partis politiques, nous plaçons l’impartialité au cœur de notre engagement au service de la collectivité. Ainsi, nous n’avons pas vocation à nous opposer systématiquement à la majorité municipale : quand des mesures de bon sens sont reprises ou proposées, nous appuyons celles-ci par nos votes. Nous restons cependant vigilants quant aux choix effectués, notamment en ce qui concerne les impôts, les services publics ou les travaux.

Plus que jamais, nous pensons que la parole des citoyens ne doit pas être ignorée et qu’une pratique plus directe de la démocratie serait salutaire. Les habitants de Saint-Dié méritent notamment des conseils de quartier couvrant toute la ville.

 

L’école au cœur

Nous avons toujours accordé une place centrale aux écoliers déodatiens, que ce soit en prenant la défense d’établissements scolaires menacés ou en avançant des propositions pour l’amélioration des rythmes scolaires.

Particulièrement attentifs au maintien de la spécificité de l’école maternelle, nous sommes très réservés au sujet du projet de regroupement des écoles Clémencet-Darmois et inquiets quant aux risques de fermeture de la maternelle Claire Goll.

 

Pour une intercommunalité plus ambitieuse et efficace

En 2011, nous étions les seuls à proposer la création d’une communauté d’agglomération de la Grande Déodatie. Même si Saint-Dié a commencé à sortir de son isolement depuis 2013, il reste encore beaucoup à faire.

En effet, certaines communes limitrophes de la nôtre devront être intégrées, dans une optique de cohérence territoriale et de développement mutuel.

De plus, il reste à atteindre l’objectif majeur de l’intercommunalité, à savoir la réduction des frais par la mutualisation des moyens, ce qui permettait une baisse sensible des impôts locaux.

Ce n’est malheureusement pas encore le cas, comme les Déodatiens pourront le constater en payant leur taxe d’habitation ou leur taxe foncière.

 

Serge VINCENT, Christine URBES, Jean-Louis BOURDON, Nadia ZMIRLI, Michel CACCLIN, Ramata BA et Orhan TURAN

07/02/2014

L’intercommunalité doit être une chance pour Saint-Dié (tribune des élus du groupe Union Pour Saint-Dié dans le mensuel municipal de février 2014)

NSDDV 02 14.jpg

(Transcription ci-dessous)

L’intercommunalité doit être une chance pour Saint-Dié

Après son installation le 19 décembre, le conseil communautaire de la CCVHM (Communauté de Communes des Vallées de la Haute Meurthe) s’est réuni pour la première fois le 13 janvier sous la présidence de Lovely Chrétien, dont nous saluons l’élection et la volonté de consensus.

Serge Vincent est intervenu à plusieurs reprises, notamment pour apporter à l’assemblée des précisions sur le principe des différents budgets. Signe fort de l’intérêt de longue date que nous portons à l’intercommunalité, les élus et les sympathisants de notre groupe présents dans la salle représentaient les 4/5 du public.

L’ordre du jour concernait le fonctionnement de la nouvelle structure ainsi que les transferts de personnel et, surtout, de compétences dont elle va bénéficier. En effet, outre certaines taxes comme celle sur l’enlèvement des ordures ménagères, un nombre important de services et d’outils économiques sera mis en commun.

Nous ferons en sorte, avec les élus des autres communes, que cette communauté permette une véritable mutualisation des moyens et soit ainsi porteuse d’économies pour le développement de notre territoire.

Nous devrons également garantir aux Déodatiens et à nos partenaires, quelquefois inquiets, que ces changements constituent une chance, à condition de les réaliser dans un esprit de saine gestion et de concertation (notamment avec les citoyens).

Nous veillerons enfin à donner à cette première étape un rôle essentiel dans la création d’une communauté d’agglomération de la Grande Déodatie. Cette structure ambitieuse, que nous avons été les premiers à proposer en 2011 et dont le Préfet a programmé la création pour 2015, sera le moteur du « réveil » de notre territoire.

Ramata BA, Catherine SAINT-DIZIER, Francine WALTER, Jean-Louis BOURDON, Sébastien ROCHOTTE et Serge VINCENT

22/01/2014

Nos idées s'imposent enfin (tribune des élus du groupe Union Pour Saint-Dié dans le mensuel municipal de janvier 2014)

nsddv 01 2014.jpg

(Transcription ci-dessous)

Nos idées s’imposent enfin

Depuis 2008, unis par notre volonté d’œuvrer au bien commun, nous n’avons jamais cessé de défendre les intérêts des Déodatiens et nous avons toujours eu à cœur de nous montrer dignes de leur confiance.

En tant qu’élus responsables et constructifs, nous sommes toujours restés à votre écoute afin de proposer des actions concrètes répondant aussi bien aux attentes de nos concitoyens qu’aux besoins du territoire.

Nous avons surtout réussi à imposer les vraies questions, celles qui concernent votre vie quotidienne, à ceux qui ont trop longtemps refusé de les entendre. Ainsi, nos propositions de baisse des impôts locaux et du prix de l’eau ont connu une ébauche partielle de réalisation de la part de la majorité actuelle. Pour autant, nous ne sommes pas naïfs : au-delà des effets d’annonce, l’essentiel reste à faire.

L’intercommunalité est un autre grand dossier que nous avons fait progresser malgré les réticences et l’attentisme de certains. Ainsi, notre projet d’une communauté d’agglomération de la Grande Déodatie, que nous avons défendu seuls depuis plusieurs années malgré la méfiance voire le dédain des autres groupes, fait aujourd’hui l’unanimité et sera réalisé en 2015.

Il semblerait qu’un nouvel établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes voie le jour au centre de Saint-Dié dans les prochains mois. Ce projet valide notre proposition de loger nos aînés au cœur de la ville afin de leur faciliter l’accès aux commerces et aux espaces culturels.

Heureux d’être à votre service depuis bientôt six ans, les élus UPS vous souhaitent une bonne année 2014.

Que cette nouvelle année vous apporte ainsi qu’à ceux qui vous sont chers, santé, réussite et bonheur.

Ramata BA, Catherine SAINT-DIZIER, Francine WALTER, Jean-Louis BOURDON, Sébastien ROCHOTTE et Serge VINCENT

20/12/2013

Installation du conseil communautaire

Réunion conseil com 19-12-13.jpg

Membre de la délégation déodatienne au conseil communautaire, Serge Vincent a participé hier soir à la première réunion de l'assemblée en charge de la communauté de communes qui entrera en vigueur dans quelques jours.

Le groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) est très attaché à la question de l'intercommunalité, pour laquelle il a été le premier à proposer, dès 2011, une communauté d'agglomération de la Grande Déodatie, solution qui s'est progressivement imposée à tous et qui verra le jour en 2015. Pour preuve de cet attachement et de cet intérêt, de nombreux membres et sympathisants de l'équipe UPS étaient venus assister à cette séance publique.

Aucune autre tête de liste n'était présente dans la salle du conseil.

(Photo: J-L Bourdon)

01/12/2013

Notre action au service des Déodatiens (tribune des élus du groupe Union Pour Saint-Dié dans le mensuel municipal de décembre 2013)

notre saint-dié-des-vosges,tribune,rapport,code,intercommunalité,communauté d'agglomération,grande déodatie,bâtiment alsace,pré fleuri,bus,union pour saint-dié

Notre action au service des Déodatiens

Le mois dernier, nous avons évoqué les 107 280 euros versés par la ville, pour la seule année 2012, à une société bordelaise de « conseil en développement économique ». A force de persévérance, nous avons enfin obtenu la communication du rapport de cette agence. A défaut d’apporter des remèdes miracles au fléau du chômage en Déodatie, ce coûteux document confirme (malgré lui) ce que nous avons toujours pensé et dit : on peut faire des économies rien qu’en écoutant les Déodatiens et leurs représentants.

Un exemple : l’intercommunalité.

En page 143 de ce rapport, l’agence assimile le tardif projet « a minima » de la majorité sortante à un « minimum » auquel « il ne faudrait pas s’arrêter » et prône une « deuxième étape : une communauté d’agglomération fondée sur l’axe de développement de la Meurthe. L’objectif est d’atteindre le seuil de 50 000 habitants, par un élargissement à des intercommunalités existantes dans l’intégralité de leur périmètre actuel. Cette hypothèse reprend une proposition émise par M. Vincent ».

En acceptant de prendre en compte ce que nous proposons depuis 2011, la majorité sortante aurait ainsi évité de faire perdre du temps et de l’argent aux habitants de la Déodatie.

Nous avons en effet pour objectif de défendre les intérêts de nos concitoyens et d’améliorer leurs conditions de vie, aussi bien dans la future Grande Déodatie que dans le cadre quotidien de leur quartier. Nous avons ainsi obtenu le rétablissement de l’arrêt de bus du bâtiment Alsace et nous poursuivrons nos démarches en faveur de celui du Pré Fleuri.

Ce ne sont là que quelques exemples de toutes les propositions et actions constructives motivées par notre volonté, plus forte que jamais, de mettre notre expérience et notre travail d’élus de terrain au service des Déodatiens.

Ramata BA, Catherine SAINT-DIZIER, Francine WALTER, Jean-Louis BOURDON, Sébastien ROCHOTTE et Serge VINCENT

03/07/2013

Revue de Presse : L'Echo des Vosges du 27/06 (1/2)

SuperIntercoMan.jpg

(Cliquez sur le texte ci-dessus pour l'agrandir)

01/07/2013

Revue de Presse : Vosges Matin du 29/06/13

Compte-rendu par Vosges Matin de plusieurs points du conseil municipal du 28 juin 2013 (cliquez sur les images pour les agrandir).

VM 29 juin Interco.jpg

VM 29 juin Interco - Détail.jpg

VM 29 juin Interco - Photo.jpg

Pour davantage d'informations sur l'intercommunalité et sur notre projet de communauté d'agglomération de la Grande Déodatie, cliquez ici.

VM 29 juin Aquanova.jpg

VM 29 juin Aquanova - Detail.jpg

Pour plus d'informations sur Aquanova America, cliquez ici.

17/03/2013

Suite et fin du compte-rendu du conseil municipal du 22 février

Conseil municipal du 22 février (2/2)

Intercommunalité : C. Pierret a raté le coche

L’un des points importants de ce conseil concernait le projet préfectoral de communauté de commune avec pour seuls partenaires La Bourgonce, La Salle, Taintrux, La Voivre et Saint-Michel-sur-Meurthe. Cette proposition a évidemment été rejetée à l’unanimité. Par contre, nous avons fait preuve de cohérence en donnant notre accord à l’amendement du maire sortant visant à regrouper les communes de la vallée de la Meurthe.

Depuis mars 2011, nous proposons de créer la « Grande Déodatie », communauté de 64 communes et 76 000 habitants. Alors fermement opposé à notre projet, C. Pierret le trouvait « opportunisme » et n’ayant « pas de sens économique et social ». Il précisait même qu’il n’était « pas demandeur » et qu’il fallait se « hâter lentement ».

Complétement coupé des besoins économiques et sociaux de notre ville et de son bassin de vie, il préférait, à cette époque, une intercommunalité a minima (14 communes).

Deux ans plus tard, C. Pierret découvre enfin tous les avantages de notre proposition. Malheureusement, il est trop tard pour cette fois. En effet, les communautés situées en aval de notre ville, tout en approuvant le principe d’une intercommunalité à grande échelle (Vosges Matin du 24 février), estiment qu’il ne leur reste pas assez de temps avant le 3 mars (date butoir fixée par le Préfet) pour étudier ce nouveau périmètre.

Décidemment, le maire sortant sera toujours un obstacle à la création de la « Grande Déodatie », organisation pourtant indispensable au renouveau de notre ville. Nous œuvrerons à sa mise en place dans la perspective de la révision prévue en 2015.

Taxes sur l’eau : nouvelle augmentation

La maire sortant a décidé d’augmenter les taxes communales sur l’eau et l’assainissement. Ainsi,  par la création de quatre tranches d’imposition, les tarifs appliqués à trois d’entre elles seront en augmentation par rapport aux prix pratiqués aujourd’hui (de 3 à 10% de hausse).

De plus, il pénalise les petits consommateurs d’eau car il a préféré taxer plus durement les 30 premiers mètres cubes que les suivants.

Notre proposition, rappelée lors de ce conseil, est à l’opposé de cette surimposition : une tarification sociale et écologique grâce à des prix progressifs (l’eau consommée pour les besoins vitaux devant être moins taxée que celle utilisée pour les loisirs).

Moins imposer les Déodatiens est pour nous une priorité. Hélas ce n’est pas celle du maire sortant !