Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2011

Communiqué du président de l'association Union Pour Saint-Dié

Conseil municipal des jeunes (suite)

Dans un article publié dans L’Echo des Vosges du 11 février, je m’étonnais que C. Buchoud, non élu au conseil municipal et premier secrétaire du Parti socialiste local, préside le conseil municipal des jeunes (CMJ). Dans le dernier numéro de cet hebdomadaire, il répond en défendant l’utilité de ce même CMJ.

Sur ce point il n’y a évidemment pas de polémique, car j’ai affirmé que cette instance est une chance pour la démocratie.

Imaginant faire preuve de mansuétude, C. Buchoud souligne que des enfants d’élus de l’opposition y siègent. Je ne comprends pas cet argument puisque les jeunes membres de ce conseil sont élus librement par leurs camarades. Pourquoi donc une telle allusion ? Préférerait-il que les enfants des élus de l’opposition soient inéligibles ?

De plus, il n’a pas justifié son refus d’inviter, en tant que tels, les élus de l’opposition à la séance inaugurale du CMJ. Ce sectarisme peu républicain est d’autant plus surprenant de la part de quelqu’un qui prétend apprendre « à pratiquer la démocratie ».

Il ne répond pas davantage à la question, essentielle, qui est de savoir si le premier secrétaire local d’un parti politique, non élu dans l’actuelle assemblée communale, nommé sans aucun débat au conseil municipal et sans aucun appel à candidatures, est légitimement placé pour présider cette assemblée des citoyens de demain …

Pour ces raisons, nous demandons la démission de C. Buchoud.

 

Michel Cacclin, Président de l’association Union Pour Saint-Dié (UPS)

11:25 Publié dans Défense de la démocratie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cmj, buchoud, conseil municipal des jeunes | | |  Facebook

13/02/2011

Communiqué du président de l'association Union Pour Saint-Dié

Conseil municipal des jeunes

Nous souhaitons la bienvenue au conseil municipal des jeunes (CMJ) qui a été officiellement installé le samedi 29 janvier à l’hôtel de ville.

Dans son discours, C. Buchoud,  président du CMJ, a expliqué que chez les jeunes il n’y avait pas eu de « mauvais perdants » : « Mais en tout cas, je n’ai pas vu dans ces élections grandeur nature, de mauvais perdants comme on en voit ici et là chez les adultes… » (Echo des Vosges du 4 février)

Plusieurs questions se posent : Pourquoi les élus de l’opposition n’ont-ils pas été conviés à cette première réunion ?  Y aurait-il de mauvais gagnants ? Pourquoi vouloir  ainsi politiser ces jeunes conseillers municipaux ?

On peut aussi s’étonner que le premier secrétaire de la section locale du parti socialiste, qui n’est plus un élu municipal, soit encore chargé de présider le conseil municipal des jeunes.

Nous pensons que cette structure, qui permet de découvrir la citoyenneté et de participer aux projets de la commune est une chance pour la démocratie. Mais surtout nous considérons que les partis politiques n’ont pas leur place dans ce conseil municipal des jeunes.

Par conséquent nous demandons la démission de C. Buchoud et son remplacement par une personne plus neutre politiquement.

 

Michel Cacclin, Président de l’association Union Pour Saint-Dié (UPS)

09:41 Publié dans Défense de la démocratie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : conseil municipal des jeunes, cmj, buchoud | | |  Facebook