Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2014

Baisse des taxes : notre proposition s'impose (tribune des élus du groupe Union Pour Saint-Dié dans le mensuel municipal de mars 2014)

ccvhm,intercommunalité,taxe,ordures

(Transcription ci-dessous)

Baisse des taxes : notre proposition s'impose

Lors du dernier conseil municipal, nous avons été le seul groupe d’opposition à voter la baisse des taux des trois taxes locales.

En tant qu’élus responsables et constructifs à l’écoute des Déodatiens, nous devions encourager ce premier pas, même s’il est encore très en-deçà de notre proposition qui cible principalement l’impôt dû par une majorité de Déodatiens : la taxe d’habitation. Nous avons en effet proposé de la diminuer de manière plus significative car, en raison de la revalorisation annuelle des bases, l’abaissement du taux de 5% voté le 20 décembre n’entraînera qu’une petite diminution de la somme due par chaque contribuable. L’essentiel reste donc à accomplir pour améliorer l’attractivité de notre ville et le pouvoir d’achat des Déodatiens.

La baisse du taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères a également été votée. Or, il s’agit désormais d’une compétence de la Communauté de Communes des Vallées de la Haute Meurthe (CCVHM). Elle seule peut fixer le taux et organiser le service. Aussi, nous regrettons la diffusion, depuis quelques jours, d’un document municipal, noyé dans la publicité, annonçant des changements qui n’ont été décidés ni au conseil municipal ni en communauté de communes.

Il faut faire les choses dans l’ordre : aller à la rencontre des habitants pour prendre en compte leurs besoins, et les intégrer à la prise de décision afin d’améliorer le service dans l’intérêt de tous, sans charges supplémentaires.

Serge Vincent est d’ailleurs intervenu lors de la dernière réunion de la CCVHM, et il a été écouté avec attention par les élus des communes voisines, quand il a rappelé que l’intercommunalité doit permettre une mutualisation des charges, porteuse d’économies aussi bien pour la collectivité que pour les particuliers.

Ramata BA, Catherine SAINT-DIZIER, Francine WALTER, Jean-Louis BOURDON, Sébastien ROCHOTTE et Serge VINCENT

23:53 Publié dans Finances, impôts, patrimoine municipal | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ccvhm, intercommunalité, taxe, ordures | | |  Facebook

07/02/2014

L’intercommunalité doit être une chance pour Saint-Dié (tribune des élus du groupe Union Pour Saint-Dié dans le mensuel municipal de février 2014)

NSDDV 02 14.jpg

(Transcription ci-dessous)

L’intercommunalité doit être une chance pour Saint-Dié

Après son installation le 19 décembre, le conseil communautaire de la CCVHM (Communauté de Communes des Vallées de la Haute Meurthe) s’est réuni pour la première fois le 13 janvier sous la présidence de Lovely Chrétien, dont nous saluons l’élection et la volonté de consensus.

Serge Vincent est intervenu à plusieurs reprises, notamment pour apporter à l’assemblée des précisions sur le principe des différents budgets. Signe fort de l’intérêt de longue date que nous portons à l’intercommunalité, les élus et les sympathisants de notre groupe présents dans la salle représentaient les 4/5 du public.

L’ordre du jour concernait le fonctionnement de la nouvelle structure ainsi que les transferts de personnel et, surtout, de compétences dont elle va bénéficier. En effet, outre certaines taxes comme celle sur l’enlèvement des ordures ménagères, un nombre important de services et d’outils économiques sera mis en commun.

Nous ferons en sorte, avec les élus des autres communes, que cette communauté permette une véritable mutualisation des moyens et soit ainsi porteuse d’économies pour le développement de notre territoire.

Nous devrons également garantir aux Déodatiens et à nos partenaires, quelquefois inquiets, que ces changements constituent une chance, à condition de les réaliser dans un esprit de saine gestion et de concertation (notamment avec les citoyens).

Nous veillerons enfin à donner à cette première étape un rôle essentiel dans la création d’une communauté d’agglomération de la Grande Déodatie. Cette structure ambitieuse, que nous avons été les premiers à proposer en 2011 et dont le Préfet a programmé la création pour 2015, sera le moteur du « réveil » de notre territoire.

Ramata BA, Catherine SAINT-DIZIER, Francine WALTER, Jean-Louis BOURDON, Sébastien ROCHOTTE et Serge VINCENT