Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2015

Compte-rendu du conseil municipal du 26/06/15 (I)

conseil municipal,commissions

 

Le conseil commence par une minute de silence en mémoire des victimes de Sousse (Tunisie) et de l’Isère.

Points d’information :

- Situation financière de la ville ;

- Subventions du Conseil départemental aux collèges de la ville ;

- Courrier du Préfet sur les travaux de la RN 59 qui seront réalisés en septembre.

 _____________________________________________

1. Compte rendu du conseil municipal du 22 mai

Serge Vincent intervient pour confirmer ce qu’il avait signalé la veille au Directeur Général des Services : la délibération concernant la désignation de nouveaux membres des commissions administratives paritaires n’est pas conforme à la réalité. Elle omet de signaler qu’il y a eu 4 votes successifs.

Le premier sur la candidature de Mme Chobaut, qui recueille 27 voix pour et 8 voix contre,

le second sur la candidature de Michel Cacclin, qui recueille 6 voix pour et 29 abstentions et se trouve donc en situation d’être élu, alors qu’il n’y a qu’un siège.

Comme l’an dernier, le maire avait demandé que l’on revote ! Serge Vincent lui avait fait remarquer que cela n’était pas possible.

Une troisième délibération avait été prise demandant l’annulation des votes précédents. Adoptée à l’unanimité, celle-ci avait conduit à un 4ème vote validant l’élection de Mme Chobaut.

Le compte rendu ne faisant état que de ce 4ème vote, il n’est donc pas conforme à la réalité.

Au nom du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS), Serge Vincent a demandé à ce que la vérité soit rétablie dans le compte rendu du conseil municipal.

Le maire ayant refusé de corriger ce compte rendu, le groupe UPS a voté contre.

Seuls les membres de Saint-Dié Avenir (SDA) ont voté pour.

C’est la seconde fois en un an qu’un compte rendu n’est pas conforme à la réalité.

 _____________________________________________

2. Syndicat mixte d’électricité des Vosges

Remplacement de Mme Chinoune par M. Fichter, et de M. Frison-Roche par M. Zanchetta.

Par ailleurs, les horaires des réunions qui ont lieu à Épinal n’étant pas compatibles avec ses obligations professionnelles, Serge Vincent demande que Jean-Louis Bourdon, actuellement son suppléant, puisse devenir titulaire à sa place.

Adopté à l’unanimité des présents.

 _____________________________________________

3. Commission consultative des services publics

Remplacement de Mme Lecomte par Mme Legrand et de Mme Kiener par M. Besombes.

Adopté à l’unanimité des présents.

 

(La suite demain, avec les points concernant la médiathèque)

(Crédits illustration : A.T-2013 CC-BY-SA-3.0)

11:14 Publié dans Conseil municipal, Défense de la démocratie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conseil municipal, commissions | | |  Facebook

22/06/2015

Compte-rendu du conseil municipal du 22/05/15

commissions,école clémencet,école darmois,rue d'hellieule,camping,campwood

 

A) Motions

Le maire présente 2 motions.

La première concerne le maintien de la Chambre régionale des comptes à Épinal dans la future grande région.

Adoptée à l’unanimité.

La seconde concerne la réforme du collège et la suppression des classes bilangues en 6ème.

Après une longue intervention sur la réforme, le maire que celle-ci mettrait en péril l’enseignement de l’allemand et menacerait l’emploi des enseignants d’allemand « au nom d’un égalitarisme de façade ». Il précise que les élèves sont répartis dans différentes classes.

Dans son intervention, Serge Vincent fait observer que ce point n’est pas à l’ordre du jour et que la motion écrite n’est pas à la disposition des élus. Il s’inquiète également de la « lourdeur » des futurs conseils municipaux si ceux-ci devaient débattre de tous les sujets nationaux.

Il demande une suspension de séance.

Au retour, Jean-Louis Bourdon donne une explication sur le vote du groupe. Il redit le souhait du groupe UPS d’être informé en amont du conseil sur les textes des motions. Sur le fond il rappelle que les choses ne sont pas aussi « carrées » que le dit le maire puisque le projet a reçu un avis favorable du Conseil Supérieur de l’Education, que les fédérations de parents d’élèves de l‘enseignement public sont favorables aux grandes lignes de la réforme ainsi que l’enseignement catholique.

Aussi le groupe UPS s’abstient lors du vote de la motion, qui recueille 28 voix.

[...]

 

Situation financière de la ville


Le maire continue de jouer avec la réalité lorsqu’il affirme que les charges de gestion courante sont en baisse... si on exclut le financement de la nouvelle piscine et les subventions aux écoles privées. On se souvient qu’il affirmait lors du précédent conseil que la dette baissait... si on excluait les 6 millions d’emprunts qu’il a contractés en 2014.

 

B) Ordre du jour officiel

 

1. Compte-rendu du CM du 17 avril

Abstention du groupe UPS, car il ne s’agit pas d'un compte-rendu mais seulement d’un recueil des délibérations qui ne traduit pas la réalité des débats municipaux.

 _________________________________________

2. Remplacement de M. Bruno Toussaint dans les Commissions Paritaires Administratives, au Comité Technique et à la CHSCT

Ces remplacements sont justifiés par le fait que cela concerne des personnels sous « l’autorité » de l’adjointe à la Vie scolaire, Mme D. Chobaut, qui est proposée pour le remplacer.

Serge Vincent se fait préciser par le maire que dans certaines de ces commissions il y a bien trois élus et renouvelle par conséquent la demande du groupe UPS de voir un membre de l’opposition parmi ces trois représentants du CM. Il propose donc la candidature de Michel Cacclin

Le vote est à nouveau le théâtre d’une erreur du maire, comme il y a un an.

Après avoir soumis au vote la candidature de D. Chobaut qui recueille 27 voix (8 abstentions), il met au vote la candidature de Michel Cacclin qui recueille 7 voix pour et 28 abstentions et se trouve donc en situation d’être élu (seuls les suffrages exprimés sont retenus pour le calcul de la majorité).

Se rendant compte qu’il a donné une mauvaise consigne de vote et que le résultat ne lui convient pas, le maire demande que l’on revote !

Serge Vincent lui fait remarquer que cela n’est pas possible.

Il propose donc une nouvelle délibération demandant l’annulation du vote précédent.

Par souci d’apaisement, nous votons cette proposition.

 _________________________________________

3. Proposition de renouvellement de classement comme commune touristique

 

Adoptée à l’unanimité.

 _________________________________________

4. Modification des statuts de la communauté de commune avec compétence « Aménagement de l’espace »

 

Adoptée à l’unanimité.

 _________________________________________

5. Mise à disposition de la communauté de commune de Mme Mélany Luccisano, chargée à la ville des transports et du développement durable et à la communauté du service des ordures ménagères

Il s’agit de la régularisation d’une situation qui existe depuis plusieurs mois.

Adoptée à l’unanimité.

 _________________________________________

6. Mise à disposition de la communauté de communes de Mme Dominique Hériat pour l’Office de Tourisme

Mme Hériat a été embauchée au 1er septembre 2014 sur contrat aidé d’une durée d’un an et travaille actuellement au musée. Elle est mise à disposition de la communauté de communes avant sa mutation à la fin de ce contrat.

Adoptée à l’unanimité.

 _________________________________________

7. Demande de subvention sur la réserve parlementaire du député Cherpion pour l’école Clémencet

Elle concerne le changement des fenêtres et fait partie d’un programme de 2 500 000 € TTC réparti sur 5 ans.

Michel Cacclin se réjouit que la ville puisse bénéficier des fonds de la réserve parlementaire, ce qui n’était pas arrivé depuis de nombreuses années (comme il l'avait déjà fait remarquer lors d'un précédent conseil). Il indique que le groupe UPS votera pour cette demande (en ce qui concerne les travaux de changement des fenêtres), qui sera adoptée à l'unanimité.

Au nom du groupe UPS, Nadia Zmirli revient sur les choix de construire une extension à côté du bâtiment actuel de Clémencet et de supprimer l’école Darmois. Le maire indique que des études réalisées par la précédente municipalité auraient montré que la rénovation de Darmois aurait coûté 4 000 000 €. Cependant, cela n’a jamais été abordé lors de la précédente mandature.

Serge Vincent regrette que ce point, comme bien d’autres, n’ait pas été abordé dans les différentes commissions compétentes.

Déformant ces propos, le maire accuse Serge Vincent d’avoir dit que son équipe ne travaillait pas. Plus grave, il indique que certains ont une mémoire de poisson rouge !

 _________________________________________

8. Demande de subvention sur la réserve parlementaire du sénateur Grémillet pour des panneaux photovoltaïques sur le toit des tennis couverts

Il s’agit de l’installation de panneaux qui fourniront de l’électricité qui sera vendue à EDF.

Adoptée à l’unanimité.

 _________________________________________

9. Attribution de subvention aux associations

Cela concerne Côté Jardin, dont la subvention initiale avait été drastiquement réduite par rapport aux années précédentes lors du vote du budget primitif, ce qui menaçait le maintien d’une activité théâtrale de qualité sur la ville, ainsi que le Groupe folklorique La Soyotte, le Cercle Généalogique et le Club Pyra’déo. L’Amicale des Sapeurs-Pompiers reçoit également une subvention pour l’organisation du congrès départemental qui aura lieu à Saint-Dié le 13 juin prochain.

Adoptée à l’unanimité.

 _________________________________________

10. Dissolution des budgets annexes « Ordures ménagères » et « Office Déodatien du Tourisme »

C’est la suite logique de leur transfert à la Communauté de Communes.

Adoptée à l’unanimité.

 _________________________________________

11. Classement dans le domaine public communal de la voie privée « Chemin  du Champ des Alouettes »

Cette voie est située à Foucharupt. La ville l’entretient, la déneige et s’occupe des réseaux depuis … 1989. Il s’agit donc de la régularisation d’une situation déjà ancienne.

Adopté à l’unanimité.

 _________________________________________

12. Décisions du maire

Aménagement de la rue d’Hellieule et de la place du 8 mai : Michel Cacclin interroge le maire sur l’affectation de différents marchés attribués à « Colas Est » d’un montant total de 622 674 Euros.

Le maire indique que ces montants sont affectés en trois tranches à la piétonisation de la rue d’Hellieule et à la réalisation d’un rond-point sur la place du 8 mai.

commissions,école clémencet,école darmois,rue d'hellieule,camping,campwood

Michel Cacclin regrette ces dépenses et précise que l’urgence n’est pas la place du 8 mai mais plutôt le carrefour de la Cathédrale, que les Déodatiens trouvent très dangereux pour les automobilistes et les piétons.

La piétonisation d’une petite partie de la rue d’Hellieule a de lourdes conséquences pour les Déodatiens.

Déjà, cette fermeture à la circulation entraîne des problèmes pour les riverains et de nombreux autres Déodatiens.

De plus, elle oblige à revoir toute l’organisation du carrefour situé près de l’ancienne piscine.

Enfin, le coût total des trois tranches de ces travaux pèsera gravement sur les finances de la ville : il est déjà évalué à plus de 620.000 euros.

Rappelons qu’UPS est opposée depuis le début à ce projet, qui est de peu d’intérêt pour un coût important.

commissions,école clémencet,école darmois,rue d'hellieule,camping,campwood

 _________________________________________

13. Question écrites

Question de Christine Urbès  sur le camping et Campwood

Elle souhaite connaître les décisions du tribunal suite à l’acte de préemption de la ville sur ce terrain, décision contestée par les actionnaires de Campwood.

La ville a perdu et le maire indique qu’il le savait d’avance, mais que cela a permis de « gagner du temps » dans ce dossier.

Une autre décision de justice concernant ce dossier sera rendue prochainement et le maire indique qu’il en communiquera le résultat lors d’un prochain conseil.

 

Question de François Fichter sur les emprunts toxiques contractés auprès de Dexia et la raison de la non-demande auprès du fonds de soutien de l’État

Le maire rappelle que ces 5 emprunts ont été réalisés en 1990 et renégociés en 2007. L’un d’eux est « toxique ». La vile  a déposé en 2012 une plainte concernant ce dernier. Le 30 avril, date limite de sollicitation du fonds de soutien, le maire a « estimé » que demander le fonds de soutien pouvait réduire les chances de gagner le procès en cours. UPS pense qu'à l'exemple la quasi-totalité des collectivités concernées, la ville aurait dû solliciter le fond de soutien parallèlement à la poursuite de la procédure judiciaire.

Espérons que les Déodatiens n’auront pas à regretter le choix de notre maire de tout parier sur une décision de justice, par nature aléatoire et coûteuse.

Affaire à suivre…

 

Photographies : Marc Fourniquet (1), Jean-Louis Bourdon (2)

19/02/2015

Compte-rendu du conseil municipal du 19/01/15 (1/3)

1. Approbation du compte-rendu du conseil du 19/12/2014

Il ne s’agit pas d’un compte-rendu mais d’un simple relevé de délibérations. Comme lors de la précédente mandature, aucun élément du débat ni aucune des questions écrites n’apparaissent.

Vote du groupe UPS : Abstention.

________________________________________________

2. Représentants des élus aux commissions administratives paritaires

Il s'agit d'instances de représentation des personnels municipaux. Elles traitent des sujets relatifs aux carrières individuelles. Elles comportent des représentants des salariés et des élus.

Aucun membre de l’opposition n’y siège alors qu’il y a, dans deux des six commissions, trois élus titulaires et trois suppléants. Dans ces commissions, il aurait pu y avoir un représentant de l’opposition, d’autant que le maire a rappelé qu’il n’y avait pas de critère politique dans les évolutions de carrière des personnels municipaux.

La présence d’élus d’opposition, gage de transparence, est inexplicablement refusée par le maire, alors que celui-ci avait précédemment annoncé que l’opposition serait représentée dans toutes les commissions ayant plus de deux titulaires.

Vote du groupe UPS : Contre.

(La majorité et le FN ont voté pour).

________________________________________________

3. Gestion de la forêt communale

Il est « proposé par  l’ONF », en lien avec le plan d’aménagement forestier, de procéder à la coupe de 5000 m3 de bois, pour un revenu estimé à 175 000 €.

P. Zanchetta indique que l’ONF a préconisé de ne pas dépasser 6000 m3 (coupe de 6326 m3 en 2013 et 4339 m3 en 2014). Il précise qu’une coupe non réalisée en 2012 sera faite en 2015.

Jean-Louis Bourdon du groupe UPS fait remarquer que le budget prévisionnel voté le 19 décembre 2014 annonçait des recettes de 270 000 € pour 70000 m3 de coupes et questionne l’adjoint Zanchetta sur les raisons de cette différence.

Dans sa réponse, celui-ci précise qu’une coupe de 4300 m3 non réalisée en 2014 est susceptible d’être pratiquée en 2015.

Vote du groupe UPS : Pour.

________________________________________________

4. Aide à la mobilité

Le conseil vote une aide de 150 € pour des personnes en recherche d’emploi depuis plus de 6 mois et qui retrouvent un CDD de 3 mois minimum ou un CDI à 45 km et plus de Saint-Dié.

Le maire rappelle que c’était une de ses promesses de campagne. Cependant la promesse est partiellement remplie, puisque l’aide sera valable pour une durée de 3 mois et non de 12 mois comme promis.

Vote du groupe UPS : Pour.

________________________________________________

5. Secteur gare : convention Ville-SNCF

Il s’agit de la suite du projet de plateforme intermodale autour de la gare (aménagement parking, bus, projet de « Vélib et Autolib »). Les études sont financées par la ville.

Vote du groupe UPS : Pour.

(A suivre...)

15:14 Publié dans Conseil municipal | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conseil municipal, commissions, forêt, gare | | |  Facebook

19/05/2014

Revue de Presse : Vosges Matin du 04/05/14

Vosges Matin 2014 05 04.JPG

(Note : A la demande de Vosges Matin, les articles de ce quotidien relatifs à UPS ne seront plus accessibles intégralement sur ce blog. Merci de votre compréhension.)

Extraits :

Sur 207 sièges pourvus dans les diverses commissions, 42 ont été accordés à leur groupe. Soit 20%. "Nous sommes donc représentés à 20% alors que nous représentons 42% des Déodatiens [...] On peut comprendre qu'il n'y ait pas une totale équité, mais là, c'est très faible. L'esprit républicain, c'est une petite brise."

[...]

Deux sujets auxquels les élus d'UPS sont très attachés : l'intercommunalité et le personnel communal. Dans les deux cas, ils ne siègeront pas, à regret, dans les commissions concernées.

[...]

[A propos de l'élection d'Orhan Turan à la commission des jumelages] : "Tandis que nous avons systématiquement voté pour les représentants de la majorité, nous n'avons pas eu le juste retour pour notre candidat. Les élus de la majorité, qui n'ont pas voulu choisir entre un élu UPS et la représentante du Front National, se sont abstenus."

21:27 Publié dans Conseil municipal, UPS : Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : commissions, jumelages | | |  Facebook