Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2016

Info + numéro 12 et tribune municipale du mois de juillet

INFO+ n°12 juin 2016.jpg

(Cliquez sur l'image ci-dessus pour lire ou télécharger le document)

07/10/2013

Ce que devient l'argent des impôts des Déodatiens (suite)

Dans un document diffusé en mai dernier, nous vous signalions plusieurs dépenses municipales qui nous semblent exagérées voire injustifiées.

Parmi celles-ci, des "missions conseil promotion touristique", réalisées en 2012 par la société de communication Euro RSCG C&O, pour un montant total de 35.880 euros.

Cet "investissement" est d'autant plus étonnant que, lors du dernier conseil municipal, un adjoint avait défendu son étrange politique touristique (fermeture et vente du camping municipal, vente et fermeture de Saint-Dié-plage ...) en faisant état de ses compétences professionnelles dans ce domaine.

L'expertise de cet adjoint aurait-elle été jugée insuffisante par le maire sortant ?

Quant au service communication de la ville, n'était-il pas le plus qualifié pour imaginer de nouveaux moyens de promotion ?

Toujours est-il que le maire sortant a préféré s'adresser à la célèbre agence de communication connue pour avoir "coaché", entre autres, DSK et Jérôme Cahuzac.

Nous avons donc demandé que le fruit des travaux d'Euro RSCG nous soit communiqué.

Le voici :

Rapport Euro RSCG Saint-Dié.jpg

(cliquez sur l'image ci-dessus pour ouvrir le rapport en pdf)

Sur les 102 pages de ce rapport très "aéré", il y en a 6 ou 7 concernant directement Saint-Dié. Les autres pages survolent quelques exemples - à peine commentés - de publicités de collectivités. Quant aux conclusions du rapport, que vous pourrez lire sans perdre trop de temps, elles se passent de commentaire ...

Après ce rapport à 35.880 euros, nous aurions souhaité vous présenter le résultat des travaux de l'agence bordelaise CODE (Conseil pour le Développement Économique), dont les services ont été facturés 107.280 euros à la ville.

Or, à l'heure actuelle, personne n'a pu nous transmettre les rapports rédigés par ce prestataire.

A suivre ?

Serge Vincent et l'équipe d'Union Pour Saint-Dié

05/10/2013

Ce que devient l'argent des impôts des Déodatiens (à suivre ...)

Retour, avec deux nouvelles vidéos, sur la conférence-débat organisée par Union Pour Saint-Dié à Foucharupt le 3 mai dernier.

Serge Vincent y commentait certaines des dépenses de la ville (voir notre document à ce sujet, qui liste les dépenses les plus étonnantes et qui explique notre engagement de baisser la taxe d'habitation de 10%).

Dans le "Grand livre des dépenses" 2012, la partie intitulée "Contrats prest[ations] services" (pages 142 à 158) révèle le recours aux expertises de sociétés privées telles que "CODE" (Bordeaux) ou "Euro RSCG" (Paris).

Cette dernière société en communication, rebaptisée "Havas Worldwide" en 2012, est notamment connue pour les conseils en image fournis à des hommes politiques célèbres tels que DSK ou Jérôme Cahuzac.

Nous aurons prochainement l'occasion de revenir sur le résultat des 35.880 euros payés à cette société par la ville de Saint-Dié-des-Vosges ...



15/06/2012

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 08/06/12

Mag’Bus : un petit tour et puis s’en va…

Le service communication de la ville, jamais en panne d’idée pour faire la promotion de C. Pierret au frais du contribuable, avait inventé la tournée en « Mag’Bus ». Fin avril, avec un bus de plus de 70 places, six élus ou communicants de la mairie avaient tenté de vanter devant à peine dix Déodatiens les bienfaits de la politique municipale.

Cette belle opération d’autosatisfaction devait se répéter chaque mois. Or, par manque de participants, la deuxième tournée n’a pas eu lieu.

MagBus (8 juin).jpg

[Illustration : Géhu]

A chacun ses soutiens

La semaine dernière, nous avons rappelé que notre opposition au contrat de Partenariat Public-Privé est partagée par le Président de la République et de nombreuses personnalités de gauche. Faute de trouver des défenseurs de ce mode de financement parmi ses « amis » politiques, C. Pierret est fier d’annoncer que son projet de piscine a l’appui d’un ex-ministre des Sports de N. Sarkozy. Il est étrange que celui qui se disait le « conseiller » du candidat socialiste cherche des soutiens chez les opposants à F. Hollande.


Encore une atteinte à la liberté d’expression

Dans cette tribune, nous avons souvent souligné la volonté de C. Pierret de restreindre le droit d’expression des élus de l’opposition dans les médias municipaux.

Heureusement, grâce à L’Echo des Vosges, que nous remercions, nous pouvons chaque semaine informer les Déodatiens en traitant de sujets volontairement oubliés (ou tronqués) par la mairie. Ces articles sont fréquemment illustrés par les photographies prises par l’un des élus de notre groupe.

Ne supportant pas cette situation, les pierretistes critiquent sévèrement cette démarche d’information. Ainsi, dans L’Echo du 25 mai, ils prétextaient des motifs mensongers pour écrire « que de nombreux Déodatiens se plaignent de ses méthodes qui violent le respect de leur intimité et leur droit à l’image ».

Nous serions curieux de connaître ces « nombreux Déodatiens » car, à ce jour, aucun de nos concitoyens ne s’est plaint d’une violation de son « intimité » ou de son « droit à l’image ».

En fait, les pierretistes craignent notre démarche de vérité, appréciée par de « nombreux Déodatiens ». Partisans de la transparence, nous refusons le sectarisme et l’intolérance et nous construisons notre projet autour des valeurs de respect et d’ouverture.

Les conseillers municipaux UPS

18/05/2012

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 11/05/12

Cette chère communication

Le service communication de la mairie, déjà omniprésent pour promouvoir la politique municipale par presque tous les moyens imaginables, vient encore d’en inventer un : la tournée en « Mag’Bus ».  Avec un bus de plus de 70 places, loué à la société Véolia, six élus ou communicants de la mairie ont tenté de vanter devant à peine dix Déodatiens les bienfaits de la politique de C. Pierret.

Lors de cette visite très encadrée, les guides ont ciblé des chantiers majeurs et « remarquables » : ici, une platebande de roses remplacée en fin d’hiver ; là, une conduite d’eau changée ; ailleurs, un bout de trottoir réparé ou quelques trous bouchés. Pour toute question (hormis sur la chaufferie), embarrassante ou non, une seule réponse: « Veuillez prendre rendez-vous en mairie » [sic].

Le réel ne faisant guère rêver, le virtuel a été ajouté au programme, avec le passage sur le futur site de la piscine Nova America, sur celui de la Nef ou le long de la « voie verte » du quai du Stade. En raison sans doute d’une nouvelle amnésie, les élus pierretistes ont omis de préciser que cet aménagement partiel de bord de Meurthe est inspiré d’une proposition bien plus structurante que nous défendons avec force depuis plus de quatre ans.

C. Pierret a trop souvent l’habitude de s’approprier des réalisations faites par d’autres (logement social, rénovation urbaine, commissariat, hôpital…). C’est ainsi que le Mag’Bus s’est attardé devant la chaufferie biomasse, propriété de Dalkia. L’adjointe J. Fresse a prétendu que la facture énergétique des usagers à diminué de 40%, grâce à cet équipement. Les locataires, les entreprises, les établissements scolaires ou l’hôpital n’ont pourtant pas constaté une telle baisse de leurs dépenses de chauffage.

En revanche, une « facture » qui, elle, augmente assurément, c’est celle du service communication. Ce n’est pas en multipliant les supports d’autopromotion (« Notre » Saint-Dié-des-Vosges, le Trois-Minutes, DéodaTV… et désormais le Mag’Bus) que C. Pierret diminuera les frais de fonctionnement de la ville. Cette propagande coûteuse n’est-elle pas destinée à cacher la faiblesse des réalisations de ces dernières années ?

A propos de communication : pourquoi la vidéo du Conseil municipal du 30 mars n’est-elle toujours pas sur le site de la ville ? Que veut-on cacher ?

 

Les conseillers Municipaux UPS

27/04/2012

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 20/04/12

Les élus doivent montrer l’exemple

La forte abstention aux dernières élections marque une désespérance des citoyens et une perte de confiance envers des élus qui oublient souvent leur devoir d’exemplarité.

De même, les chambres régionales des comptes ont mis en avant un certain nombre d'excès : abus de véhicules de fonction, large distribution d’indemnités, nombre excessif d’élus avec délégation, attribution généreuse de logements de fonction...

 

Ce sujet national est aussi local. D’ailleurs, en l'absence de transparence sur certains frais supportés par les Déodatiens, des exagérations interviennent. Prenons des exemples concrets, extraits du compte administratif 2011 :

- 65 000 € pour les frais de bouche (sans prendre en compte le coût du cuisinier et d’une serveuse). Parmi ces dépenses, nous sommes fort surpris de trouver une facture « Pernod » d’un montant de 2 317,99 € !

- 14 500 € pour le leasing de la voiture du maire

- 25 000 € pour des déplacements réguliers en train à Paris (la politique de notre ville doit-elle se faire à Paris sous prétexte que le maire s’y trouve une bonne partie de la semaine ?)

- 317 000 € d’indemnités versées à C. Pierret et à ses colistiers (+34% depuis les dernières élections municipales de 2008)

- 633 000 € de dépenses de communication (+ 42% en un an)

- L’achat et le paiement des communications des téléphones portables (iphone) pour de nombreux membres de la majorité municipale.


Cette situation n'est pas tolérable. Les Déodatiens ont droit à une gestion respectueuse des deniers publics.

Aussi, dans un souci de transparence et de moralisation de la vie politique déodatienne, nous proposons l’établissement d’un rapport annuel spécial sur le montant global des frais des élus (indemnités, déplacements, formations, réceptions, avantages particuliers…).

De plus, et afin de participer à l’effort conséquent imposé aux contribuables, nous proposons également de cesser toutes les dépenses somptuaires et de réduire les indemnités du maire et des adjoints. Ils doivent contribuer fortement à cet effort collectif pour assurer un avenir financier solide à notre commune. Comment demander des sacrifices aux Déodatiens sans s’y associer ?

 

Pour nous, être élu, ce n’est pas un métier, c’est une vocation. Ce n’est pas avoir des privilèges, c’est avant tout être au service des autres.

 

Les conseillers municipaux UPS

17/02/2012

"Embedded"

Visite_en_bus.jpgIllustration : Géhu [Tous droits réservés]

07:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour, saint-dié, mag'bus, communication | | |  Facebook

28/12/2011

Les jambes ... sans la tête ?

Le charme de Maman Noël.jpg

14:16 Publié dans Arrêt sur image | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : communication, noël, années 50, mauvais goût | | |  Facebook

14/09/2011

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 09/09/11

Une « drôle » de communication


Avec un cabinet du maire comprenant un directeur, un directeur adjoint et nombre de collaborateurs, les Déodatiens sont en droit de penser que les invitations pour la prise de fonction d’un nouveau sous-préfet sont envoyées à toutes les personnes concernées. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

En effet, si le traditionnel dépôt de gerbe au monument aux morts s’est déroulé en présence de nombreux élus, acteurs de la société civile et représentants du monde patriotique, nous n’avons pu participer à cette cérémonie, faute d’invitation. Ceci au mépris du plus élémentaire respect des principes républicains !

 

Suite aux démissions de Nathalie Mandra et de Michel Boulet, c’est tout naturellement Catherine Saint-Dizier et Sébastien Rochotte, dixième et onzième de la liste menée au second tour des élections de mars 2008 par Damien Parmentier, qui entrent de fait et de droit au conseil municipal.

Le magazine Notre Saint-Dié des Vosges, dont l’objet est d’informer les Déodatiens sur la vie politique de notre ville, a « oublié » de présenter ces deux nouveaux élus de notre groupe UPS. Pourquoi cet oubli ?

 

Avec son projet Aquanova America, C. Pierret nous promet non pas des bassins mais des « lacs » dont l’un sera « estival… en période d’été » et d’une profondeur abyssale d’« 1,20 m ».

Les espaces extérieurs deviennent « plaine sportive » et « prairie ensoleillée » pour atteindre de lointains rivages anglo-saxons avec « aquabuilding, aquabiking, fitness, coaching, cardio-training » et surtout « kid’s mania ». Plus fort, « le lac sportif… variera de 6 lignes d’eau de 2,5 m [soit 15 mètres] à 8 lignes d’eau de 2 m [soit 16 mètres] » … et s’élargira donc d’1 m. Sans doute sous la pression de l’eau !

Superlatifs, franglais et inepties sont-ils les marques de fabrique d’un service communication pléthorique avec à sa tête un directeur de la communication et de la promotion ?

La logique ou le bon sens voudrait qu’une ville figurant en bonne place dans le triste palmarès des villes les plus endettées de France accepte de faire quelques économies, notamment en réduisant la communication interne.

Saint-Dié ne connaît pas la crise ! Rien ne peut endiguer l’autosatisfaction et la suffisance de la majorité municipale. Mesdames et messieurs les pierretistes, il est vraiment temps de gérer autrement l’argent des contribuables déodatiens !


Les conseillers municipaux UPS.

Un service comm' qui en vaut le coût ?

22 juillet-28 août 2011.jpg

13:43 Publié dans Arrêt sur image, Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : communication, tourisme | | |  Facebook