Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2012

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 11/05/12

Cette chère communication

Le service communication de la mairie, déjà omniprésent pour promouvoir la politique municipale par presque tous les moyens imaginables, vient encore d’en inventer un : la tournée en « Mag’Bus ».  Avec un bus de plus de 70 places, loué à la société Véolia, six élus ou communicants de la mairie ont tenté de vanter devant à peine dix Déodatiens les bienfaits de la politique de C. Pierret.

Lors de cette visite très encadrée, les guides ont ciblé des chantiers majeurs et « remarquables » : ici, une platebande de roses remplacée en fin d’hiver ; là, une conduite d’eau changée ; ailleurs, un bout de trottoir réparé ou quelques trous bouchés. Pour toute question (hormis sur la chaufferie), embarrassante ou non, une seule réponse: « Veuillez prendre rendez-vous en mairie » [sic].

Le réel ne faisant guère rêver, le virtuel a été ajouté au programme, avec le passage sur le futur site de la piscine Nova America, sur celui de la Nef ou le long de la « voie verte » du quai du Stade. En raison sans doute d’une nouvelle amnésie, les élus pierretistes ont omis de préciser que cet aménagement partiel de bord de Meurthe est inspiré d’une proposition bien plus structurante que nous défendons avec force depuis plus de quatre ans.

C. Pierret a trop souvent l’habitude de s’approprier des réalisations faites par d’autres (logement social, rénovation urbaine, commissariat, hôpital…). C’est ainsi que le Mag’Bus s’est attardé devant la chaufferie biomasse, propriété de Dalkia. L’adjointe J. Fresse a prétendu que la facture énergétique des usagers à diminué de 40%, grâce à cet équipement. Les locataires, les entreprises, les établissements scolaires ou l’hôpital n’ont pourtant pas constaté une telle baisse de leurs dépenses de chauffage.

En revanche, une « facture » qui, elle, augmente assurément, c’est celle du service communication. Ce n’est pas en multipliant les supports d’autopromotion (« Notre » Saint-Dié-des-Vosges, le Trois-Minutes, DéodaTV… et désormais le Mag’Bus) que C. Pierret diminuera les frais de fonctionnement de la ville. Cette propagande coûteuse n’est-elle pas destinée à cacher la faiblesse des réalisations de ces dernières années ?

A propos de communication : pourquoi la vidéo du Conseil municipal du 30 mars n’est-elle toujours pas sur le site de la ville ? Que veut-on cacher ?

 

Les conseillers Municipaux UPS

19/02/2011

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 18/02/11

Une opposition privée de TV publique

Dans un article intitulé « Saint-Dié change d’ère » publié dans un supplément du quotidien vosgien du 28 janvier dernier  et consacré à DeodaTV (p. 7), on peut lire une interview de V. Huguenot, directeur de la communication, de la promotion et du tourisme de la ville de Saint-Dié.

Se défendant de produire une « Télé-Monsieur-le-maire » ou d’employer la « brosse à reluire » à l’égard du premier magistrat, V. Huguenot affirme « que l’on n’a jamais exercé de pression » sur lui. Par contre, quand le journaliste lui fait remarquer qu’il ne donne pas la parole à tout le monde, il répond : « Il est clair que nous n’allons pas donner la Une au leader de l’opposition … Disons qu’il existe aussi des personnes qui ne présentent pas de grand intérêt … ».

Nous comprenons que le communicant en chef de la mairie manifeste davantage d’ « intérêt » à son employeur qu’aux élus d’opposition, mais de quel droit peut-il ouvertement mépriser des représentants démocratiquement élus d’une grande partie des Déodatiens ? S’il devenait président de France Télévisions, M. Huguenot, appliquant la même logique, interdirait certainement d’antenne Martine Aubry !

Il poursuit : «  Nous devons, nous, rendre compte aux habitants de notre activité et de l’action des élus ». Faut-il rappeler à M. Huguenot que la loi reconnaît également aux élus de l'opposition un droit d’expression sur tous les supports d’information municipaux payés par les contribuables déodatiens ?

Un point du droit qui a sans doute échappé au « candidat social-démocrate décomplexé » à la présidentielle de 2012, malgré nos demandes répétées.

nova america,centre aqualudique,tourisme,vianney huguenot,deodatv


Sa parole s’envole, ses écrits restent … (4)

Présentation du centre aqualudique Nova America dans le mensuel municipal d’octobre 2007 (p.7) : « Des emplois seront créés et le tourisme sera ainsi « boosté » dans les années à venir. Saint-Dié-des-Vosges, capitale du Massif Vosgien et bientôt de la relaxation intelligente pour tous ».

La réalité en 2011 :

Après trois ans et demi de multiples changements d’emplacement, de modifications du montage financier et d’abandon de certaines parties du projet, C. Pierret, lors de ses vœux à l’Espace François Mitterrand, poursuit ses effets d’annonce en promettant le « début de la construction » pour le mois d’avril. Sans doute le 1er du mois … A suivre.

 

Serge Vincent, Francine Walter, Jean-Louis Bourdon et Ramata Ba


Consultez notre blog : http://unionpoursaintdie.fr