Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2014

Revue de Presse : L'Echo des Vosges du 02/01/14

Echo des Vosges 02 01 14.jpg

(Transcription ci-dessous)

Pourquoi les élus d’UPS ont-ils voté la baisse des taux des trois taxes locales et de celle des ordures ménagères, contrairement aux autres élus d’opposition ?

Nous avons choisi d’encourager ce premier pas, même s’il est encore très en-deçà de notre proposition qui ciblait principalement l’impôt dû par une majorité de Déodatiens : la taxe d’habitation. Nous voulons, en effet, la diminuer de manière significative en réduisant le montant payé de 10%. Du fait de la revalorisation annuelle des bases, l’abaissement du taux de 5% prévu par le maire sortant n’entraînera qu’une petite diminution de la somme due par chaque contribuable (seulement 3,5%).

Pourquoi avoir critiqué « l’audit » présenté par Forum, alors qu’UPS prévoyait un « audit des finances municipales » dans son programme de 2008 ?

Contrairement à notre projet, qui prévoyait le recours à une structure compétente et impartiale (comme la Chambre régionale des comptes), le rapport fourni par l’association Forum n’est ni indépendant ni fiable. Il n’est pas indépendant, car l’avocat C. Pierret est membre, à la fois, du Conseil d’Orientation et du Conseil de Développement de Forum. Il n’est pas fiable, car il omet volontairement tous les budgets annexes (eau, assainissement, ordures …) ainsi que les coûts liés à la nouvelle piscine.

De plus, pourquoi avoir payé près de 10 000 euros un tel rapport, alors que tous les chiffres utiles sont disponibles en mairie et sur le site Internet du ministère des Finances ?

La vente de l’ex-Banque de France et celle de la piscine actuelle sont-elles de bonnes nouvelles pour la ville ?

Pour équilibrer son budget, le maire sortant continue de céder des biens municipaux car il ne sait pas rogner les dépenses inutiles. Ceci dit, la vente du bâtiment du quai Carnot serait plutôt une bonne chose … mais ne nous réjouissons pas trop vite : une vente précédente avait échoué, non sans entraîner des dégradations. De plus,  ce bâtiment et ses terrains attenants sont cédés à un prix en dessous des prix du marché et inférieur de 52 000 euros à l’estimation des services de France Domaine. D’où notre abstention.

Quant à l’actuelle piscine, elle serait destinée à être remplacée par un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) de centre-ville, zone que nous avions opposée au choix de l’emplacement de la maison de retraite qui est en cours de réalisation aux Grandes Croisettes. Une fois de plus, nous avions raison car le maire sortant a repris tous nos arguments, développés lors d’un précédent conseil municipal. Nous avons donc voté pour, malgré les annonces peu réalistes et faibles quant au coût annoncé de la démolition de la piscine et qui sera à la charge de la ville (150 000 euros). Par ailleurs,  l’orientation exacte du projet semble peu précise puisque lors du débat, le maire a parlé de « foyer résidence ».

Serge Vincent, pour le groupe Union Pour Saint-Dié (UPS)

20/12/2013

Un "audit" indépendant et fiable ?

Ce soir, avant l'important vote du budget, un "rapport d'analyse" sur les finances de la ville sera présenté aux membres du conseil municipal.

Portant sur la période 2001-2013, il a été réalisé par l'association Forum. Pourquoi faire appel à cette structure, alors que tous les chiffres et les comparatifs concernant les villes de même taille sont à la disposition des services municipaux, notamment grâce aux données publiées sur Internet par Bercy ?

Réponse en page 2 : "afin de garantir l'objectivité de cet audit", en ayant recours à un organisme "totalement indépendant des enjeux politiques" (extrait ci-dessous).

finances,audit,rapport,forum,budget

Pour s'assurer de cette "totale" indépendance, il suffit de se rendre sur le site de Forum pour découvrir que, parmi les membres de son conseil d'orientation et de son conseil de développement, on retrouve ... Christian Pierret, qui n'est pas mentionné en tant que président de la FVM mais bien en tant qu' "ancien ministre, avocat associé, August & Debouzy".

finances,audit,rapport,forum,budget

De plus, le rapport ne prend étrangement en compte que les budgets principaux et écarte d'emblée tous les budgets annexes (eau, assainissement, ordures ...) ainsi que les dépenses liées à la piscine Aquanova, ce qui fausse complètement l'analyse (extrait ci-dessous).

finances,audit,rapport,forum,budget

Outre ces doutes quant à la fiabilité et à l'impartialité du rapport, on constate que celui-ci est truffé d'erreurs qui auraient pu être évitées grâce à une simple relecture.

Un exemple :

finances,audit,rapport,forum,budget

Petit problème mathématique : en se basant sur les chiffres ci-dessus, combien y a-t-il de millions d'habitants à Saint-Dié ?

Bien entendu, il s'agit d'une légère erreur de trois zéros : il fallait lire "652 000" au lieu de "652 millions".

 

Toutefois, en corrigeant ces erreurs évidentes et en relisant attentivement ce rapport entre les lignes et d'un œil critique, on peut y décrypter quelques informations intéressantes. Nous vous en ferons part dans les prochains jours.

23/03/2012

Tribune du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS) dans L'Echo des Vosges du 16/03/12

UDAC : nos craintes se confirment

Le quotidien vosgien du 7 mars nous apprend que le président fondateur de l’Union Déodatienne des Artisans et Commerçants a décidé de démissionner de cette association. Il dénonce la mainmise de la mairie en des termes très directs : « une association ne doit pas être un service municipal ».

Dès la création de l’UDAC, nous avions prédit les dérives qu’entrainerait la présence d’élus dans son conseil d’administration. Une association de commerçants doit être totalement indépendante de la municipalité, même si elle doit pouvoir compter sur son soutien matériel, humain et financier.

 

Pour des associations libres

Nous avons la chance d’avoir, à Saint-Dié, de nombreuses associations actives dans les domaines les plus variés. Conscients du rôle très important de leurs bénévoles, du développement de leurs activités, de la qualité de leurs interventions, nous proposons d’organiser un Forum des associations.

Par ce Forum où sera rédigée une nouvelle « Charte de la vie associative », nous voulons encourager le rassemblement de toutes les énergies, nourrir la démocratie participative et favoriser l’exercice de la citoyenneté.

Cette charte fondatrice d’une relation nouvelle entre la ville et le tissu associatif sera fondée sur les valeurs essentielles de liberté, d’égalité et de fraternité. Ce partenariat devra se construire sur l'écoute, le dialogue et le respect des engagements. Ainsi, la ville devra reconnaitre que les associations peuvent exercer une fonction critique indispensable au fonctionnement de la démocratie.

En respectant les valeurs et principes de la loi de 1901 ainsi que l'indépendance des associations, nous proposons que la ville :

- promeuve l'engagement civique et social de tous

- crée une Maison des Associations

- accompagne la formation des bénévoles

- contribue dans la durée au financement des associations concourant à l'intérêt général

- consulte les associations concernées avant toute prise de décision

- favorise la représentation des associations dans les instances

- assure la promotion des initiatives locales au niveau des villes voisines.

Une évaluation de la Charte sera réalisée tous les trois ans et présentée lors d’Assises de la Vie Associative Déodatienne (AVAD).

Cette Charte évolutive constituera un point d’appui pour approfondir et enrichir les relations entre la ville et les associations.


Les conseillers municipaux UPS : Ramata Ba, Catherine Saint-Dizier, Francine Walter, Jean-Louis Bourdon, Sébastien Rochotte et Serge Vincent.