Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2012

"Big Spender is watching you" ...

Ville sous surveillance (2 mars).jpg

06:24 Publié dans Arrêt sur image | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finances, vidéosurveillance, humour | | |  Facebook

13/04/2010

Communiqué du président d'UPS

Un système vidéo... à mettre sous surveillance !

Dans une précédente chronique, nous avions attiré l'attention des Déodatiens sur le coût exorbitant de l'achat et de la pose d'un équipement de vidéosurveillance dans une école de Saint-Dié. Lors d'un récent conseil municipal, les élus du groupe UPS avaient interpellé le maire sur  un montant de 60.200 € (TTC), payé à une société alsacienne pour la fourniture et l'installation de matériel de surveillance à l'école Paul-Elbel. Avec le prix d'un tel équipement nous pouvions penser que cet établissement scolaire était à l'abri d'actes de vandalisme ou de vols. Un adjoint au maire nous avait informés que cette réalisation était indispensable pour éviter les actes malveillants. Le système de vidéosurveillance haut de gamme, relié au P.C. de la Police Municipale devait protéger l'école contre les  intrusions et les vols.

Pourtant dans un quotidien vosgien daté du 26 mars dernier, nous avons pu lire que l'école Paul-Elbel a été visitée. Du matériel hi-fi et vidéo avait été dérobé la semaine précédente. C'est lors d'une deuxième visite dans l'établissement scolaire qu'un homme a été interpellé par une patrouille de la Police Nationale qui avait remarqué de la lumière dans les locaux. L'individu reconnaîtra être l'auteur du précédent vol.

Aujourd'hui nous nous interrogeons sur les dépenses engagées par la ville pour l'installation de matériel censé protéger les édifices publics contre le vol et le vandalisme. Nous nous interrogeons aussi sur la fiabilité d'un matériel de surveillance très coûteux (60.200 euros) qui à deux reprises s'est montré défaillant.

Michel Cacclin, Président du groupe Union Pour Saint-Dié (UPS)

08:36 Publié dans Finances, impôts, patrimoine municipal | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vidéosurveillance, écoles, école | | |  Facebook

14/12/2009

Notre tribune dans L'Echo des Vosges du 11 décembre

Le stationnement payant encore plus cher

Au centre-ville, certains horodateurs ont été remplacés. Les nouveaux modèles obligent les usagers à payer désormais un minimum de 30 centimes, contre 20 centimes auparavant (suppression de la première tranche de 20 minutes).

Cette augmentation de 50 % pénalise non seulement les commerçants mais aussi les ménages déodatiens.

* * *

Combien ça nous coûte ?

60 200 € TTC

C'est le montant du marché attribué à une société alsacienne pour la fourniture et la pose d'un système de vidéosurveillance dans une seule école de Saint-Dié. Quand on sait que le prix moyen d'une caméra de surveillance est inférieur à 1000 €, nous trouvons cette dépense étrangement disproportionnée.


59 800 € TTC

C'est le montant de la « subvention » accordée à la SEV (Société d'Equipement Vosgienne) pour diverses missions, dont l' « établissement des fichiers des locaux vacants », la « gestion du fichier des locaux vacants »,  la « prospection exogène » ...

En plus, la ville devra payer « tous les frais » liés à certaines de ces prestations (déplacements, études, interventions confiées à des tiers...).

Cette « subvention » a été votée par C. Pierret et sa majorité à une société dont C. Pierret est le président.

Mais rassurez-vous, il y aura un comité de pilotage comprenant ... C. Pierret et deux de ses adjoints !


Serge VINCENT, Francine WALTER,  Jean-Louis BOURDON et Ramata BA